Mort de Prince le procureur ne relève aucune charge

Partager

 

Prince 

On attendait que le ou les médecins ayant prescrit à Prince le fucking Fentanyl qui l’a terrassé soient inculpés, mais le procureur de Minneapolis n’a relevé aucune charge contre les praticiens de Prince. Ni homicide involontaire ni faute professionnelle n’ont été retenus. Parallèlement et suite à la publication officielle de « Nothing Compares 2 U » chanté par le Kid, un album entier de ses inédits sera publié à l’automne prochain. Just can’t wait…

 

Prince Mark Metz, le procureur de Carver County en charge du dossier devait se prononcer sur les éventuelles poursuites à donner dans le dossier concernant la mort de Prince, retrouvé sans vie dans l’ascenseur du Paisley Park, suite à une overdose de Fentanyl, un opiacé 50 fois plus puissant que l’héroïne. Il apparait que les médicaments absorbés par Prince étaient des contrefaçons qu’il avait absorbées les prenant pour des calmants beaucoup moins puissants. « Selon toute vraisemblance, Prince ne savait pas qu’il prenait une pilule contrefaite capable de le tuer », a déclaré Metz, ajoutant que les enquêteurs n’avaient pas pu déterminer qui avait fourni au musicien des pilules étiquetées comme analgésiques opiacés sur ordonnance. « Il n’y avait d’autre part aucune preuve suggérant que l’un des proches collaborateurs de Prince pouvait savoir qu’il avait absorbé des pilules contrefaites », a souligné le procureur, après une longue enquête menée au pénal depuis les deux ans du décès de Prince. Cependant, on apprend qu’au civil, un accord financier a été trouvé avec un médecin, qui aurait illégalement prescrit un opiacé au garde du corps de Prince, Kirk Johnson. Le docteur Michael Todd Schulenberg a payé 30.000$, d’amende, mais cette somme ne vaut pas reconnaissance de culpabilité de sa part, car « ce n’est pas cet opiacé-là qui a causé le décès du fameux musicien », a souligné le Procureur, qui a ajouté  « que Prince était devenu secrètement dépendant des analgésiques opiacés après avoir souffert « d’importantes douleurs pendant plusieurs années et s’être auto-médicamenté pendant plusieurs années ». En 2016, plus de 63 600 personnes aux États-Unis sont décédées d’une surdose. Parmi ceux-ci, 42 249 impliquaient un opiacé tel que le fentanyl, soit une moyenne de 115 décès par opiacés chaque jour dans ce qui est devenu une crise nationale de santé publique aux États-Unis. Parallèlement, Troy Carter, l’ex manager de Lady Gaga dont la compagnie Atom Factory a été chargé par les héritiers de Prince de gérer le fonds de catalogue et le trésor de ses archives a révélé qu’après la sortie récente de la version chantée par Prince de « Nothing Compares 2 U », la chanson dont Sinead O’Connor avait fait un tube en 1990, un album d’inédits sera publié à l’automne prochain. Parallélement deux sites internet ont été ouvert, le premier documenteet analyse la discographie intensive de notre Kid de Minneapolis ( https://www.princeestate.com/ ) et le second http://prince2me.com/  où les fans peuvent échanger et partager leur expérience de la musique de Prince et de son créateur. « Who is Prince to you ? », s’interroge Prince2me.com…on peut parier que les témoignages de fans vont se multiplier comme des petits pains…princiers. 😉

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.