LL COOL J ENFIN STAR SUR HOLLYWOOD

Partager

 

LLCool J

Il aura fallu attendre un certain temps, car, comme pour les Oscars, c’est sans doute toujours plus dur lorsqu’on appartient à une minorité ethnique, mais le grand jour est enfin arrivé LL Cool J a été distingué avec sa propre « star » sur le légendaire Walk of Fame à LA.

LLCool JRetenez bien cette adresse : 7018 Hollywood Boulevard, entre North Orange Drive et North Highland Avenue c’est là que vous trouverez James Todd Smith alias LL Cool…du moins son étoile dorée sur le bitume d’Hollywood. Il faut avouer que le natif du Queen, héros du hip-hop émergent sur le mythique label Def Jam au milieu des 80’s a su toujours briller. Sur vinyle, bien sur mais aussi à la télé comme au ciné. Avec plus de trente années de carrière à son actif, le vraiment cool –je le sais, hé hé, pour l’avoir interviewé- est fidèle à son blaze de mec cool. Mais il est également fucking doué… ». Radio » son premier album produit bien entendu par Rick Rubin comptait déjà au moins deux hits : l’entêtant « I Can’t Live Without My Radio » et le musclé « Rock the Bells ». LL peut ainsi définitivement affirmer son pseudonyme de « Ladies Love Cool James »( les filles aiment ce cool James). Mais c’est surtout le second LP de 87 « Bigger and Deffer » qui va installer la carrière de notre rapper. Porté par le tube en acier massif « I’m Bad », cette bombe rapologique va illuminer la fin des années 80. Le début des 90’s sera marqué par le massif « Mama Said Knock You Out ». Cinq ans plus tard lorsqu’il publie son « Mr Smith » il s’est un peu assagi.

Ladies Love Cool James

 

Il est vrai que monsieur « Ladies Love Cool James » est devenu une vedette à la télé avec le TV show « In The House » sur NBC où il incarne le personnage central de la série, le tenancier de la salle de gym où tout le monde se retrouve forcément. LL savait s’y montrer drolissime. Il n’est donc guère étonnant qu’Hollywood ne finisse par lui faire les yeux doux. On a ainsi pu le voir sur grand écran et à plusieurs reprises dans des films d’aventures aussi divers que le terrifiant « Anaconda », « Deep Blue Sea » ou « SWAT » . Mister Smith a également une troisième casquette, celle de présentateur télé des « wachi wacha » Grammy Awards depuis 2012 jusqu’à nos jours puisqu’il présentera à nouveau la cérémonie qui aura lieu le mois prochain pour la 5éme fois consécutive. Musicalement, l’ami LL a publié 13 albums en 30 ans dont le dernier « Authentic » millésimé 2013 était le tout premier qui ne soit pas sur def Jam mais sur un nouveau label 429 records. A sa nouvelle adresse sur Hollywood Bld, LL ne sera pas vraiment seul, car Meryl Streep, Westley Snipes, Johny Depp, Sonny & Cher, David Hasselhoff et Samuel L Jackson ont chacun leur étoile plantée dans le bitume de la cité des anges à cette adresse précise. Au cours de la cérémonie la « première dame du hip-hop » Queen Latifah, elle même honorée de sa star sur Hollywood a prononcé quelques mots, suivie par P Diddy. Enfin, on a pu lever le voile sur cette étoile brillante et découvrir le sourire de Mister Smith. Jugez-en par vous-mêmes avec les images de cet évènement.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *