L’hôtel qui a inspiré « The Shining » serait VRAIMENT hanté !

Partager

StanleyHotelPostcard-1917-EParkMuseum

Aficionados du terrifiant « the Shining » de Stephen King sachez que l’hôtel qui a inspiré son roman existe vraiment au Colorado où un des clients de l’hôtel a pu capturer en photo une vision fantomatique en haut d’un escalier monumental.

The OverlookSon nom est the Stanley et il est situé à Estes Park, Colorado. Le palace a ouvert ses portes en 1909 et Stephen King a toujours déclaré aux journalistes qu’« effectivement, son épouse et lui avaient passé une nuit au Stanley en 1974. Nous étions les seuls hôtes de l’hôtel et nous avons découvert qu’en fait ils allaient fermer le lendemain pour tout l’hiver. En arpentant ses longs corridors sans fin, j’ai alors songé que c’était un lieu parfait, voire l’archétype, pour y camper une parfaite histoire d’apparitions dans un hôtel hanté. » C’est presque exactement le pitch du roman, où un apprenti écrivain, avec sa femme et son jeune fils, deviennent les gardiens d’un immense palace, l’Overlook juché sur les montagnes du Colorado fermé à la clientèle pour l’hiver et isolé par la neige durant les frimas. Le livre terrifiant sort en 77 et trois ans plus tard Kubrick l’adapte magistralement au cinéma avec un Jack Nicholson hallucinant dans le rôle principal.

OverlookGhost @ the Stanley

En fait, l’Overlook n’existe pas et dans la scène d’ouverture du film c’est un autre palace, le Timberline Lodge que l’on découvre. Toutes les scènes intérieures ont été tournées en studio à Londres. Quant au Stanley, on y organise des « Tours fantômes », tant sa réputation de lieu hanté s’est répandue de bouche à oreille puis sur le web. C’est ainsi que résidant au Stanley un touriste qui répond au nom d’Henry Yau aurait réussi à photographier une apparition véritablement fantomatique en costume d’époque. Yau est directeur des relations publiques du Children’s Museum de Houston, pas un Ghostbuster et pourtant… Jugez en par vous-mêmes…hoax or not hoax, that’s the question…mais quand la fiction dépasse à ce point la réalité, mieux vaut publier la fiction, n’est-ce pas ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *