LE GRAND ROCK AND ROLL NO FILTER TOUR CIRCUS DES ROLLING STONES

StonesCe soir les Rolling Stones se produisent pour la seconde fois de leur No Filter Tour au Metlife Stadium d’East Rutherford, dans le New Jersey, face à 80.000 spectateurs, forcément déchainés à l’idée de partager ce kiff intégral avec le plus grand groupe de rock du monde. Jeudi dernier, le premier concert se distinguait par l’incroyable qualité sonore dans une enceinte aussi vaste. Zak Alister y était. Il a adoré, mais le choc était tel qu’il lui a fallu trois jours pour s’en remettre 😉

StonesDe notre correspondant au Metlife Stadium, East Rutherford, NJ

Zak ALISTER

Alors il parait que les Kidz sont venus jouer?

Je ne dirai pas de quelles chansons ils nous ont régalés, car nous les connaissons toutes et ils peuvent bien jouer toutes celles qu’ils veulent, car c’est bien pour ça que nous sommes là. Ce que je peux dire, c’est que, de l’introduction du Fighting Man à l’adieu sur Satisfaction, c’était carrément le pied au plancher !  Les Stones ont balancé un son lourd et incisif, dépouillé jusqu’aux arrangements en pur Rock’n’Roll où tout le monde est forcément au Top du Top.

Pour sa part, Ronnie prouve, comme toujours, qu’il a bien assimilé toutes les parties de Mick Taylor, Keith de son côté usant du scalpel pour déchirer ses solos à la Fender.  Je l’ai vu parfois chanter mal, je l’ai vu s’en foutre aussi, mais toujours en restant professionnel, cependant hier soir et d’après les échos entendus sur toute cette tournée, Sir Mick vocalise de tout son cœur…qui tourne, rassurez-vous, désormais comme une horloge suisse. Sans longues pauses entre les chansons, sans divagations (rambling) autres qu’At Midnight, on reste subjugué tout au long du set.

Suit une partie acoustique intimiste, interprétée au milieu de la scène, où aucun autre groupe qu’eux ne peut percuter en chaine une chanson comme ils l’ont fait avec « Dead Flowers », avant de revenir tout au sommet pour une Sympathy assassine  façon tronçonneuse ! Côté cuivré, on note que Karl Denson, sur son saxe ténor, sonne déjà comme un vieil ami, si proche de Bobby, apaisant un peu la douleur de sa disparition. Les fidèles Daryl Jones, Chuck Leavell, Tim Ties, Bernard Fowler et la nouvelle venue Sasha Allen donnent le ton et c’est tout pour le show

StonesSur les 4 écrans façon paquets de cigarettes sans filtre ( No Filter Tour) projette un spectacle de lumière idéal, tout en sobriété et en totale synchronisation avec la musique. Propre, inventif, nouveau. Quant aux chansons, peu importe le décor, nous les connaissons toutes, nous les attendons toutes, et elles ont été emballées et livrées le plus impeccablement du monde.

Avec tout le groove et tout le swing

Tous les Rocks et toutes les Rolls

Toutes les chansons qu’il faut et comment il sait si bien les chanter

Tous les riffs et comment il les joue.

StonesCe soir, pas de pitié, parce que, ce soir, les Boyz sont bien de retour en ville et ce soir, nous appartenons bien à cette confrérie : ce soir avec eux, grâce à eux, nous sommes tous des Rock’n’Roll Kidz.

ALL Videos & photos by Zak ALISTER

 

 

 

Après la VF, voici pour les puristes, la VO de l’article de Zak ALISTER

So The Kidz came to town to play last night. 

I won’t go into which song what, we all know them and they can play whichever one they want, that’s what we’re here for. What I will say is, from the Fighting Man intro to the Satisfaction goodbye, it was pedal to the metal!

A heavy incisive sound, stripped down to the Rock’n’Roll arrangements, everyone on their Top game. Ronnie learnt his Mick Taylors, Keith using the Fender combo scalpel to kill the solos.

I’ve seen him sing bad, I’ve seen him not care, even while being professional, but last night and from what I’m hearing on this tour Sir Mick is singing his heart out.Stones

No long breaks between songs, no rambling other than At Midnight. A little intimate acoustic set at the middle stage, where no other band but them can Train Wreck a song like they did on Dead Flowers, get away with it, all of us, not really caring, though I would have liked to hear The Solo…And come back on top for a chainsaw Sympathy!Stones

Karl Denson on tenor sounds like an old friend already, so close to Bobby, soothing a little the pain of his disappearance. The 4 No Filter Cigarette Packs screens offered a light show in perfect sober synchrony with the music. Clean, inventive, new. The songs, no matter the set, we all know them, we all wait for them, and they got delivered in spades.

All The Grooves and All The Swings

All the Rocks and All The Rolls

All the Songs and how he sang them

All the Riffs and how he played them

Tonight, no prisoners, cause tonight The Boyz and Back In Town and tonight we are all Rock’n’Roll Kidz with them.

ALL Videos & photos by Zak ALISTER

 

Stones 

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. DENIS GARNIER dit :

    tres cooool ………..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.