HIP HOP 360 À LA PHILARMONIE

H-I-P H-O-P  Sidney

H-I-P H-O-P Sidney

H-I-P… H-O-P… comme le scandait Sidney à la télé, à l’affiche depuis le 17 décembre ( et jusqu’au 24 juillet)  à la Philharmonie, l’exposition Hip Hop 360, gloire à l’art de rue, retrace dans un circuit immersif et prolifique avec moult objets, pochettes, équipements mais aussi fringues, baskets, photos, graffs … bref tout ce qui fait quarante ans d’histoire d’un mouvement culturel devenu incontournable réuni en seul lieu de mémoire forcément… agitée !

hip-hop360-philharmonieDEUX générations, DEUX visions de la richesse incroyable de cette culture hip hop, la jeune Cinthia Pages 21 ans  ( Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/?s=cynthia+Pages+ ) et l’immense vétéran de Gonzomusic Jean-Christophe Mary ( Voir sur Gonzomusic  https://gonzomusic.fr/?s=Jean-Christophe+Mary+ ) ont chacun de leur côté craqué sur cette expo Hip Hop 360, à la Philharmonie de Paris.

Par Cynthia PAGES

Cette année encore, le rap – qui tire ses origines du hip hop – demeure le genre le plus écouté́ en France sur les grandes plateformes de streaming. Au podium on retrouve  Jul, suivi de Ninho, puis d’Orelsan en troisième position. Parmi les vingt artistes les plus écoutés en France depuis 2016, 18 sont issus de la scène hip-hop, ce qui représente 65% des écoutes. Le hip-hop s’est imposé aujourd’hui comme un genre incontournable, alors qu’il était à ses débuts et pendant longtemps stigmatisé et boudé par les fervents défenseurs de la culture dite« officielle ». L’expo Hip Hop 360 sous-titrée «  Gloire à l’art de rue » lui rend enfin justice, dévoilant l’incroyable portée prolifique du genre et offre une plongée immersive dans l’histoire du hip-hop français.

Dee Nasty le Maquis

DeeNasty Maquis 1998 Artwork : Stéphane Beliekoff

L’exposition s’ouvre sur une frise chronologique et un retour sur les origines de la culture hip-hop, né dans le quartier du Bronx à New-York au crépuscule années 1970. La musique hip-hop s’affiche comme une forme d’expression et une échappatoire possible pour les jeunesses noires et latino, minées par les discriminations sociales, économiques et politiques. DJ Kool Herc lance les premiers raps, et Lovebug Starski et Cowboy forgent le terme « hip-hop ». Le phénomène se répand rapidement dans le pays, avant de conquiert le monde entier, et notamment la France à l’occasion du New York City Rap Tour en 1982. Mais les origines du hip-hop ne sont qu’une introduction à l’exposition, « Trop old school », François Gautret, le commissaire de l’exposition revendique un parcours plutôt mouvant, énergique et bouillonnant, à l’instar du genre.

Hip Hop 360Une culture à 360 degrés

Puisque le hip-hop est pluridisciplinaire, Hip-hop 360 représente tous les arts liés au mouvement : graff, rap, danse, DJ, beatbox, street wear, street art… Équipés d’un casque audio, nous nous laissons porter au gré́ du beat dans un parcours foisonnant de 700 m2, destiné à retranscrire la vibe hip-hop au sens le plus large. L’exposition propose des archives à la fois visuelles et sonores, avec quantité́ d’immersions : reconstitution d’une rame de métro, faux poste de radio sur lequel on peut zapper et écouter des émissions cultes, ou encore, une immense étendue circulaire dans laquelle des extraits de concerts et battles sont diffusés sur écrans géants. La danse se regarde installé dans un salon des années 1980 devant la cultissime émission télévisée H.I.P. H.O.P ; tandis que le graffiti s’invite en tous lieux, du sol au plafond. Puis, des objets d’archives foisonnent notre parcours entre pochettes de vinyles, disques d’or, mixtapes, chaines en or et blousons tagués. Une part de l’expo rend également hommage à la culture de la sape avec la vitrine de Ticaret, une boutique ouverte en 1986 proche du terrain vague de La Chapelle, et sanctuaire des b- boys parisiens.

Hip Hop 360Hommage aux artistes…

Des photographies rares, signées Maï Lucas, Marc Terranova ou encore Martine Barrat et David Delaplace, occupent une large place au sein de l’exposition. Elles témoignent et documentent les débuts du mouvement France, tout en rendant hommage aux grands noms de la scène hip-hop. On peut y voir des tirages de Joey Starr en train de taguer, Dee Nasty  oeuvrant aux platines, DJ Chabin à la Grange-aux-Belles, des photos de soirées de Chez Roger Boîte Funk au Globo –  hommage à Bizot et Massadian – avec Spank, Destroy Man et Johnny Go ( Voir sur Gonzomusic  https://gonzomusic.fr/les-premiers-rappeurs-du-monde-made-in-france.html ), Flavor Flav, ou encore Solo Dicko ( Voir sur Gonzomusic  https://gonzomusic.fr/la-saga-rockin-squat-part-one.html ). Les artistes sont également mis à l’honneur dans une salle de projection où l’on peut voir divers clips de musiques hip-hop, parmi lesquels on trouve, Kekra, Shay, Lala, ou encore Rad cartier. Un véritable moment de consécration pour les artistes hip-hop.

Hip Hop 360À souligner que Hip Hop 360 repose sur la contribution inédite d’innombrables acteurs du mouvement, avec en liste : Grems, JonOne, Mode 2, Bando, Fab 5 Freddy, Futura 2000, JayOne ; une création sonore de Niko Noki ; ou encore des témoignages de Kery James, MC Solaar ( Voir sur Gonzomusic  https://gonzomusic.fr/?s=MC+Solaar+ ), Cut Killer, Sniper, Infinit’, Chilla, Féfé et Leeroy.

« L’idée était d’éviter une présentation trop muséale, trop figée et dénaturer le hip-hop »,  assure Marie-Pauline Martin, la directrice du musée de la musique. Défi relevé ? À découvrir dés maintenant et jusqu’au 24 juillet prochain sur le site de la Philharmonie.

 

Par Jean-Christophe MARYHip Hop 360

L’expo Hip Hop 360 dresse un portrait large et complet des différentes tendances qui ont composé le rap  des 70’s à nos jours. De son expansion, dans la lignée du rap américain engagé, à la crise des années 2000 qui voit ses formes se renouveler et se diversifier, Hip Hop 360 englobe l’âge d’or du rap français et ses groupes fondateurs comme IAM, NTM ou Assassin mais aussi  la scène alternative qui a marqué les années 2000 avec les phénomènes  Kendrick Lamar, Future, Nicky Minaj, Young Thug, Kaaris, Casey sans oublier les têtes d’affiches made in France représentées par PNL, Booba, Rohff ou Sexion d’assaut qui continuent leur ascension actuelle. L’exposition interactive permet au lecteur de déambuler au cœur des disciplines du hip-hop à travers des espaces dédiés aux breakers, DJs, graffiteurs, beatboxers, rappeur, des radios libres en passant par les techniques d’enregistrement et à la mode. Bonne visite !

Hip Hop 360- Gloire à l’art de la rue ! 

Jusqu’au 24 juillet 2022.

À la Philarmonie de Paris. 221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris  

 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Frm dit :

    Très belle expo en effet ⭐⭐⭐

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.