GEORGES LANG « Les Nocturnes Classic Rock »

Sunrise Mulholland Drive, LA

Sunrise Mulholland Drive, LA

Depuis 1973, Georges Lang anime les Nocturnes sur RTL, une émission thématique trans-générationnelle. Chaque week-end, les voix légendaires qu’il présente font vibrer les ondes de RTL entre 23h et minuit. A l’occasion du 49ème anniversaire de cette émission mythique, la compilation Les Nocturnes Classic Rock est désormais disponible en coffret 4CD ainsi qu’en double-vinyle….et vous auriez bien tort de vous en priver.

Georges LangC’est une anecdote que j’adore raconter car elle illustre parfaitement ce que pouvait être l’industrie musicale à l’aube des années 80 : en 1981 juste après la victoire de l’union de la gauche, François Mitterrand charge Pierre Mauroy de former le gouvernement. En réunion de promo, Josiane L. qui assurait alors la promo  sur les radios « Grandes Ondes » chez Pathé-Marconi ( l’ancêtre de EMI)  interrompt tout le monde pour annoncer  fièrement que Lang, Georges Lang avait été nommé au Ministère de la Culture. Bien entendu la pauvrette se gourait carrément, en confondant Jack et George, mais cela prouve bien déjà à l’époque tout le poids de la notoriété de l’animateur de RTL immense spécialiste du rock West Coast. 40 ans plus tard, s’il n’a jamais occupé le fauteuil de boss de la rue de Valois, Lang et toujours là pour nous faire partager ses passions soniques. D’ailleurs, pas plus tard que la semaine dernière il était encore sur Gonzomusic collaborant au nouveau Geyster (Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/geyster-radio-geyster-1980.html  )…

Par Jean-Christophe MARY

Pacific Coast highway sunset

Pacific Coast highway sunset

Depuis 1973, Georges Lang anime les « Nocturnes » dans laquelle il dévoile-nuit après nuit- ses coups de cœur des musiques anglo saxonnes et plus particulièrement son amour inconditionnel pour les musiques californiennes. Georges Lang est l’un des piliers des programmes de la nuit sur RTL. En quarante-neuf ans d’activité l’animateur-aussi culte que ses émissions-est l’un des plus grands ambassadeurs du rock et de la pop dans l’Hexagone. Georges Lang pour qui les musiques anglophones n’ont plus de secret depuis longtemps, nous livre au fil des semaines toutes les infos ainsi qu’ une sélection toujours bien vue sur l’actualité musicale. Des 60’s à nos jours, de la folk à la pop en passant par la soul et le rock, cette compilation est une véritable anthologie de la musique anglo-saxonne et plus précisément du son soft rock californien, ce son qui a bercé les 70’s un temps éclipsé par le rap, les riffs du grunge et l’arrivée de l’electro. Un riche parcours couronné aujourd’hui par ce coffret 4CD et double vinyle qui propose une sélection de 63 chansons emblématiques qui sont autant de coup de cœur que de tubes. Qui n’a pas rêvé devant son transistor à l’écoute de l’ «Imagine» de John Lennon, « Call Me » de Blondie, « Bad Case Of Loving You » de Robert Palmer ou de ce magnifique « You Know I’m No Good » d’Amy Winehouse.  « Les Nocturnes Classic Rock » présentent ainsi une palette d’artistes incontournables qui ont marqué l’histoire des musiques actuelles de ces cinq dernières décennies, avec notamment le monumental « Won’T Get Fooled Again » de The Who, l’émouvant «Woman» de John Lennon, le fameux « Maggie May» de Rod Stewart, le tubesque « Bad News » de Moon Martin, le sublime « Every Breath You Take » de The Police, l’entêtant « Jet » de Paul McCartney & The Wings ou Melissa Etheridge qui livre ici une splendide version de son «Bring Me Some Water».

Ford Mustang 67

Ford Mustang 67

Ce recueil nous renvoie à l’âge d’or du  rock et de la pop music des 70’s, 80’s et 90’s avec ses icônes telles que Graham Nash ( qui sera très prochainement en ITW dans BEST et sur Gonzomusic… keep tuned : NDREC), Grand Funk Railroad, Alice Cooper, Buffalo Springfield ou encore The Band. Mis à part les classiques de ces illustres auteurs compositeurs, on trouve des pépites moins connues telle « Flower » de Eels, « Think I’m In Love » de Eddie Money, « I Want You To Want Me » de Cheap Trick ou encore ce « Spirit In The Sky » de Norman Greenbaum. On redécouvre des pépites oubliés telles le « In-a-gadda-da-vida » d’Iron Butterfly », « Carry On My Wayward Son » de Kansas ou l’épileptique « I’m Going Home » de Ten Years After. Une belle anthologie qui chante comme le V8 d’une Ford Mustang 67  lancée à fond la caisse sur un highway du Golden State  pour transporter de plaisirs tous les inconditionnels des Nocturnes et tous les autres.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. COCO LE MULOT dit :

    Que mes nuits ne s’arrêtent jamais avec Georges Lang .
    L’un des piliers de ma culture Rock depuis 35 piges .
    Sans lui je ne serai presque RIEN !
    God Bless notre last DJ !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.