GEYSTER « Radio Geyster 1980 »

GeysterMais quelle fucking great idea… « Radio Geyster 1980 » le 15ème -😛😎🤩- album de Geyster, alias Gaël Benyamin, le plus californien de nos grooveurs hexagonaux, se décline comme un incroyable radio show d’une imaginaire KGEYSTER radio dont les 14 compositions constituent la coolissime programmation ponctuée par les interventions du fameux DJ Doctor Jam pour la VO. Futé le Gaël, car il propose en parallèle la VF où la voix de George Lang se substitue à celle de son confrère US. Boostez le son des HP and welcome to the program…

GeysterEn 1974, je débarque à LA pour la première fois et radiophoniquement je me retrouve direct au paradis. Alors qu’en France moins de trois radios émettaient alors en FM et encore juste de la musique classique, à LA le rock, la soul, le funk, le folk, le jazz règnent en maitre offrant une diversité et une qualité juste dingue. Même les publicités sont incroyables et swinguent comme de joyeuses pop-songs. Au fur et à mesure de mes trips Californiens, j’ai pris l’habitude d‘enregistrer sur cassettes des heures et des heures de programmes de KMET, KLOS, KROQ ou encore KNX FM, la radio de Stevie Wonder… que j’écoutais de retour à Paris à fond la caisse sur le lecteur K7 de ma Morris 1300 pour me téléporter virtuellement à LA. Bien sûr, j’adorais aussi les concept-albums en forme de radio-shows. Les Who « Sell Out » et ses cool pubs pour radio London entre les plages, l’incroyable « Now And Then » des Carpenters de 1973 ou encore le « Spliff Radio Show » de Spliff, l’ex-formation de Nina Hagen, en 1980.  Alors, forcément ce concept de voyage radiophonique dans le temps de « Radio Geyster 1980 » ne pouvait bien entendu pas me laisser indifférent. Surtout pour vivre cette délicieuse escapade à LA pour les oreilles. Il suffit de fermer les yeux et de se laisser porter par le groove chaleureux de Geyster  dont on vous a si souvent parlé ( Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/?s=Geyster ) pour se projeter dans le cockpit d’un 747 airliner où l’on découvre à travers le hublot la féérie de l’échiquier lumineux de la cité des Anges au cours des manœuvres d’approche sur LAX. Welcome to Los Angeles… et back to the future of 1980.

GeysterEn fait, ce « Radio Geyster 1980 » vous fera voir double… ou plutôt entendre double puisqu’il se dédouble en deux versions, deux CD, une version VF et une VO… avec le même track-listing mais deux DJ différents entre les chansons, Doctor Jam en anglais et George Lang en français. Et après quelques jingles, démarre « All Night Lady » funky comme Boz Scaggs mais avec une nuance guitar-hero rock à la Joe Walsh ( «  Life’s Been Good ») et des harmonies … beaucoup d’harmonies. Groovy comme Michael période « Off the Wall » et un je ne sais quoi des Carpenters, « Back Into The Night » ronronne comme le moteur V8 d’une Ford Mustang. Et le show continue avec « A New Kind of Hero » sur ses vocalises où « I’m Not In Love » rencontre « The Night Fly » de Donald Fagen, porté par la coolitude exacerbée du Fender Rhodes. Faut-il à nouveau le rappeler, mais Geyster est essentiellement le « one man band » d’un Gaël Benyamin qui joue de tous les instruments et qui produit, à la manière d’un Todd Rundgren ou d’un… Prince. Puis voici « The Sound of the Future » en jingle planant, la funky chanson-titre « 1980 », incontestable hit de l’album, porte admirablement son patronyme, et un clin d’œil au « Kiss » de Prince au passage, car il sonne irrésistiblement… années 80 !  Insouciante et jazzée « Sometimes I’m Dancing » puis jingle with George Lang et super balade à la Art Garfunkel portée par l’éternel piano électrique sus nommé, avant un « Leo » très Christopher Crossien et surtout la mélancolique et carrément Eric Carmenesque « Night Flight To LA », une des incontestable perles de cet album. Enfin, ce voyage sonic à remonter le temps s’achève avec l’acoustique  et émotionnelle «  Time On My Hand » comme un « Black Bird » de McCartney. Et on dit : merci Geyster de nous avoir fait partager ton California Dreamin’ au sens the Papas and the Mamas du terme… 

Sortie le 24 juin 2022

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.