FUTURE MAN

Partager

FUTURE MAN

 

Enfin une série de SF qui tourne en dérision les accros aux jeux vidéo en les prenant par les sentiments :  genre, on vous prend au mot. Vous êtes le roi de la baston virtuelle, quelle que soit l’arme utilisée, et vous avez atteint le dernier et ultime niveau, donc vous êtes un cador…pour de vrai ! C’est ainsi que Josh Futturman ( Josh Hutcherson découvert dans « Hunger Games ») agent de surface d’un laboratoire, se retrouve soudain téléporté dans une 4éme dimension spatio-temporelle pour sauver le monde, tel est le pitch de FUTURE MAN diffusé intégralement  sur Hulu depuis novembre dernier.

 

FUTURE MANC’est  dans une ambiance post apocalyptique néo-mad max, qu’une famille est  pourchassée par d’affreux extra terrestres androïdes, mais, fort heureusement, FUTURE MAN veille au grain et vole à leur secours, exterminant tous les méchants. En fait, ce n’était qu’un rêve, Josh se fait réveiller par son père, preuve qu’à son age il vit toujours chez ses parents. Chez World 8 video games, la boutique où il a ses habitudes, il se lance dans une conversation hilarante avec le tenancier et sa vendeuse, débattant  sur leurs fantasmes respectifs de coucherie avec un personnage de jeu vidéo…oui, mais lequel ou laquelle, that’s the question…y compris certains plombiers italiens de notre connaissance. En fait, dans la vraie vie, il est homme de ménage chez Kronish laboratories, leader dans la recherche sur les maladies sexuellement transmissibles (sic !). Pour oublier son job de merde, il joue inlassablement au jeu the Biotic Wars et appartient forcément à la Resistance. Mais il se fait toujours dégommer au niveau 83…bummer ! Mais pas cette fois. Il parvient jusqu’au Saint Graal final. Congrats, tu as tué tous les Biotics et par conséquent tu as sauvé l’humanité. Il a fini le jeu. Oui mais voilà…Deux personnages, mal et femelle, tout de cuir vêtus débarquent de l’an 2162 pour réclamer l’aide de FUTURE MAN, car tout ce qui se produit dans l’univers Biotic, en fait, c’est pour de vrai. « Le jeu n’est qu’une plateforme pour pouvoir recruter le seul être qui puisse nous sauver…toi. », lui lancent le mec, Wolf (Derek Wilson) et la nana Tiger ( Eliza Coupe) du futur, remontant le temps avec lui jusqu’ en 1969…chez ses grands-parents… qui le bastonnent direct, le prenant pour un voleur.

Le blouson de Peter Fonda, alias Wyatt « Captain America » dans Easy Rider

FUTURE MAN

Bon, c’est complètement Marty dans « Retour vers le futur » comme situation, mais cela fait toujours autant rire. En fait, ils doivent empêcher le boss de Josh, le Doctor  Kronish, d’attraper un herpès évitant  ainsi d’inventer les Biotics et, par conséquent, sauvant ainsi le monde de sa destruction par ces androïdes maléfiques.  « Break On Through » des Doors retentit durant toute la séquence. D’ailleurs, ils passent sur Sunsel Blvd, devant le Whisky A Go Go …où est justement programmés le groupe de Jim Morrison ce soir-là. Nous sommes le 20 jullet 1969 sur Sunset Boulevard à LA. Nos héros se retrouvent mélés à une baston contre des bikers,  dont l’un porte le blouson de Peter Fonda, alias Wyatt « Captain America » dans Easy Rider et petit tour au deli’s pour se remettre de ses émotions. « Quoi vous n’avez pas de delicatessen dans le futur ? » demande FUTURE MAN. « Ben non, c’est la guerre et on survit dans des égouts.  En plus, on se nourrit de détritus et de rats. Welcome to the Resistance ! La première saison de FUTURE MAN a été relativement bien accueillie avec un 77% de satisfecit sur Rotten Tomatoes, on peut donc parier sur un futur pour ce drôle de FUTURE MAN 😉

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.