ALL OF US ARE DEAD

All Of Us Are DeadTiens…  ça faisait longtemps qu’on n’avait pas été mordu d’une série de zombies 😂. C’était sans compter avec l’épatant ALL OF US ARE DEAD, un nouveau feuilleton made in Korea, après l’excellente SQUID GAME, et c’est un peu comme si ELITE percutait THE WALKING DEADS, lorsque le lycée de la petite localité de Hyosan devient l’épicentre d’une épidémie de zombies.  Abandonnés à leur sort au milieu des monstres dévoreurs d’humains, une petite bande d’ado s’unit pour survivre à tout prix. Ou pas. 😱

All Of Us Are DeadDécidément la culture zombie se nourrit de … culture zombie. C’est ainsi que dans l’excellent ALL OF US ARE DEAD, dès le tout premier épisode, un des lycéens fait directement référence au sanglant film coréen de zombies « Last Train to Busan », telle une mise en abime de la terrifiante situation qu’ils sont en train de vivre. Comme souvent dans les aventures de morts-vivants, tout commence dans un labo. Ici celui du lycée de Hyosan, où un ancien chercheur viré d’un laboratoire et reconverti dans l’enseignement de la physique-chimie au lycée… cherche à améliorer, par un sérum révolutionnaire, la résistance physique et morale de son fils, éternelle victime des railleries et autres harcèlements de ses camarades de classe, Mauvaise pioche, non seulement le gamin mais aussi l’épouse de ce dernier se retrouvent …zombifiés à mort. La suite, vous l’aurez compris est une pandémie zombie qui se répand comme une trainée de poudre des couloirs du lycée aux rues de la petite localité. ALL OF US ARE DEAD s’attache ainsi aux pas d’un petit groupe d’élèves qui essayent coûte que coûte de survivre aux morsures assassines des autres élèves infectés dans leur mignon petit uniforme vert écossais. On songe bien sur à ELITE ( Voir sur Gonzomusic ELITE)  pour l’uniforme et  aussi pour les relations amoureuses tissées dans la tourmente, THE WALKING DEADS pour les zombies qui courent plus vite que leur ombre en claquant des dents, mais également à … GAME OF THRONES  pour la propension à faire mourir un à un la plupart des personnages principaux au fil des épisodes tels les « 10 petits nègres » d’Agatha Christie.

Cependant certains héros survivent mieux que d’autres, à l’instar de la jolie Nam-ra ( Cho Yi-hyun) qui non seulement parvient à surmonter une morsure, mais développe des facultés surhumaines de force et d’odorat, sauvant ses amis à  maintes reprises. Un autre « humbie » ( humain+zombie),  le super-méchant de la série, un voyou du nom de Yoon Gwi-nam ( Yoo In-soo) fait un carnage parmi ses camarades, les attirant par sa faculté conservée de pouvoir parler, afin de mieux les dévorer. Ce dernier après avoir assassiné le proviseur du lycée s’est battu avec Nam On-jo ( Park Ji-hu) un des élèves du groupe de survivants qui menaçait de le dénoncer. Durant la bagarre Yoon est éborgné par Nam, qui n’aura de cesse de se venger version « œil pour  œil », le pourchassant ainsi que son petit groupe de survivants. À la fois d’une rare violence et d’une cascade d’hémoglobine, mais aussi mignon voire « fleur bleue » dans leur rapports amoureux ou leur éternel jeu de « pierre/ ciseau/ papier », les protagonistes de ALL OF US ARE DEAD n’ont aucun mal à nous rendre accro au point d’enfiler les 12 épisodes de cette brillante série Netflix que je vous engage à … dévorer… en séance de rattrapage, puisque sortie depuis fin janvier.

 

Diffusée sur Netflix depuis le 28 janvier 2022

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.