FAMILY BUSINESS

family_businessFAMILY BUSINESS, la nouvelle série Netflix made in France, saura-t-elle effacer l’accident industriel MARSEILLE ? Pas si sûr, au vu du pilote. Cette histoire de boucherie casher familiale métamorphosée en coffee-shop façon Amsterdam est un peu trop WEEDS rencontre « La vérité si je mens » rencontre «  Mais qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu » rencontre « Saving Grace » rencontre DIX POUR CENT… et comme le dit le vieux dicton, qui embrasse trop embrasse mal… see what I mean ?

FAMILY BUSINESSWEEDS c’est pour le pitch : dans la série, Nancy devenue soudainement veuve pour subvenir aux besoins de sa famille feuj, devient la meilleure dealeuse du quartier, aidée par sa meilleure amie et de son beau-frère personnage entre Woody Allen jeune et Seth Rosen. Chez FAMILY BUSINESS, Gérard Hazan (Gérard Darmon) devenu veuf laisse son fils Joseph Hazan (Jonathan Cohen) devenir le meilleur dealer du quartier, aidé par son meilleur pote Olivier (Olivier Rosemberg). « La vérité si je mens »…bon là vous connaissez par cœur: Édouard le goy  (Richard Anconina) pour percer dans les schmattes (fringues) veut à tout prix se faire passer pour juif. Chez FAMILY BUSINESS, Olivier le meilleur pote goy apprend l’hébreu et la Torah pour un jour pouvoir enfin participer au Minyan, il est plus feuj que feuj ! « Mais qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu » c’est pour le coté union mixte : Joseph sort avec la jolie Aïda Benkikir (Lina El Arabi), mais n’ose pas en parler à son second meilleur pote Ali Benkikir (Ali Marhyar) s’inventant des aventures amoureuses bien destroy pour se justifier auprès de son copain. « Saving Grace » qui raconte avec un max d’humour l’histoire d’une veuve british qui sauve sa maison en se lançant dans la culture et la vente du cannabis. Chez FAMILY BUSINESS Hazan veut sauver la boucherie familiale de son père veuf en se lançant dans le cannabis business. DIX POUR CENT, feuj et râleuse, Liliane Rovère y incarne l’agent artistique la plus capée de l’agence ASK et la plus drôle tandis que Camille Cotin y campe Andrea Martel rousse et gay. Chez FAMILY BUSINESS Ludmila Liliane Rovère, feuj et râleuse joue la mère de Gérard et la grand-mère de Joseph tandis que Aure (Julia Platon) rousse et gay incarne la sœur de Joseph.

FAMILY BUSINESSDonc mathématiquement FAMILY BUSINESS est un cocktail de ces multiples influences. Ce qui ne serait pas grave, si le cocktail en question était réussi. Mais est-ce le cas ? Je ne suis pas souvent d’accord avec les Inrocks qui ont descendu la série, mais une fois n’est pas coutume, même si on ne peut contester quelques scènes cultes et une poignée de répliques assez comiques, dont l’irrésistible « je suis vieille, mais pas sourde » balancée par Ludmila (Liliane Rovère) qui engueule son fils pied noir qui assassine Enrico Macias à la guitare sèche. Autre moment-culte lorsque Joseph et Aure sortant de boite tombent sur Clémentine (Louise Coldefy) une vieille copine raide def, qui leur explique que son père va être nommé ministre de la Santé et que dans trois mois il légalise la beu…  »et qu’il y aura partout en France plein de petits coffee-shops ». Idée de génie de Joseph : la boucherie Hazan va pouvoir devenir la « Beucherie Hazan » ! Bref, malgré quelques bonnes idées et la présence d’excellents comédiens, la série manque de souffle et de rythme la faute sans doute à un scénario qui « emprunte » un peu trop aux autres. Par conséquent, pas certain que FAMILY BUSINESS tienne vraiment la distance et parvienne à égaler le record des huit saisons de WEEDS.

 

Diffusée sur Netflix depuis le 28 juin 2019

  

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.