En Israël le Parti Travailliste repousse sa convention à cause de Britney Spears

Partager

 

 Britney Spears

On dirait un titre du Gorafi…mais c’est pourtant vrai, en Israël, le Parti Travailliste dirigé par Isaac Hertzog a dû repousser sa convention nationale de 24 heures, à cause de la venue de Britney Spears. Jamais auparavant la chanteuse de « Baby One More Time » n’avait eu une telle incidence politique.

 

Hayarkon ParcDepuis l’annonce de cette date de concert de Britney Spears, en Israel c’est l’effervescence totale. D’abord parce que la diva pop n’est pas remontée sur scène, en tournée internationale, depuis 2011. Mais, surtout parce que, si sa venue en concert à Tel-Aviv le 3 juillet prochain au Hayarkon Parc est un évènement considérable, il allait se dérouler précisément le même jour que la Convention Travailliste…au Convention Center situé juste à côté.  Alors, forcément, cela posait aux autorités un double casse-tête à la fois sécuritaire et logistique, quasiment insurmontable. Alors, beau joueur, Hertzog a accepté de décaler la grande messe de son parti au lendemain. La politique s’inclinant face à la pop culture. Mais, avant tout, faisant preuve de bon sens et de pragmatisme, dans un tout petit pays, où la menace d’attentat reste toujours présente à l’esprit, et où les agences privées, qui assurent une indispensable sécurité d’appoint lors de ces grands évènements qui rassemblent plusieurs milliers de personnes peuvent difficilement doubler leurs effectifs. Bref et malgré les apparences, la gauche israélienne n’a pas capitulé face à Britney !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *