DUA LIPA : « Dua Lipa »

Partager

 

 Dua-Lipa-

Forcément, elle est bien roulée. Et à 21 piges le contraire serait dommage. Mannequin depuis ses 14 ans, fille d’une rock-star albanaise qui postait déjà ses covers sur Youtube à 16 ans, basée à Londres, la ravissante Dua Lipa livre enfin son premier CD pour que GBD puisse pratiquer son fameux crash-test. Résultat : l’éponyme « Dua Lipa » avec ses séquences electros s’assume parfaitement dans l’air du temps. Et l’on peut également dire que parmi les Lana Del Rey, Selena Gomez et autres Charli XCX elle ne détonne pas.Certes elle n’est pas la prochaine Janis Joplin mais comme on dit :  dua lipa valent mieux que trois lipa tu t’auras. 😉

 

Dua-Lipa-Dua-Lipa-Le 22 aout prochain, elle fêtera ses 22 ans. Joli parcours pour une jeune miss signée depuis deux ans par Warner, qui ne nous livrait jusqu’alors que des singles au compte-gouttes. Mais avec ce premier album, la mannequine made in Kosovo frappe assez fort. Pas moins de quatre hits possibles, sans compter un duo remarqué avec Chris Martin, not bad pour un premier essai ! Seule ombre au tableau, le (ou la) styliste de la belle lui fait porter des fringues absolument hideuses, dont le summum est atteint dans son duo « Ni Lie » avec  le Jamaïcain Sean Paul. Mais en même temps, dur de résister à sa moue boudeuse de brune baby doll. Dés le quasi a capella « Genesis » Dua Lipa captive de sa voix délicatement rauque. Mais il faut attendre la pop pulsée insouciante de « Lost In Your Light » pour attaquer vraiment les choses sérieuses. Bien entendu, on songe à la voix de sa jeune compatriote Charli XCX, mais sur ce titre taillé pour les dance-floors, on pense également celle de Sharleen Spiteri. Promesse sexy sensuelle en diable avec ses « yeah » de bad girl, « Hotter Then Hell » sur sa base électro à la Zedd ou Calvin Harris est un cool dance hit, qui rentre inexorablement bien dans la tête. Même recette pour « Be The One » dont la pop légère et tubesque est aussi gorgée de séquences électros. Avec sa guitare acoustique,« IDGAF » a tout d’une balade d’Ed Sheeran, même si elle n’est pas de lui.

Ariana, Selena, Lana… Dua…vous n’avez pas remarqué qu’elles ont toutes des prénoms en « a » ?

Dua-Lipa-

Avec « Blow Your Mind ( Mwah) » pulsée comme un cœur qui bat, délicatement latin beat, on découvre sans doute la meilleure chanson du CD, irrésistible avec son côté de mini Madonna en devenir. Noter que tout est dans le « mwah », qui claque comme un bisou envoyé à chacun de ses fans individuellement. Pas mal…pour nous faire « sauter la tête ». Piano voix sur son R&B slow-motion « Garden » pourrait être une composition d’Alicia Keys. Acoustique et délicate, presque acoustique, « Thinking Bout ‘You » est une nonchalante balade sympa comme une chanson de Riri ou de Be. Retour au rythme latin tropical avec la mi-tempo « New Rules »  avec son petit pont aux saveurs synthétiques de Zedd ou de Calvin Harris.Enfin, ultime morceau de bravoure de ce premier album, « Homesick » signé Chris Martin qui nous a concoctés un slow à la Coldplay…en voix piano pour coolerie pop mélancolique. D’ailleurs, vers 1’ 30’’ la voix de Chris vient doubler Dua sur le refrain. Jolie prise de guerre pour notre miss. Désormais, dans le club très fermé des Lolitas pop, Dua Lipa peut se targuer de s’imposer dans le peloton de tête aux côtés des Ariana, Selena, Lana… Dua…vous n’avez pas remarqué qu’elles ont toutes des prénoms en « a », cela doit être la condition sine qua non pour réussir dans la pop.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *