CONDOR

Partager

 

CONDOR 

43 ans après la sortie du thriller intense « Les trois jours du Condor » de Sydney Pollack, CONDOR la nouvelle série diffusée sur la chaine FX reprend en partie le pitch d’origine, le développant et le rajeunissant avec un script plus contemporain de complots à l’intérieur de la CIA. Boostée par la fougue de Max Irons, le fils du comédien Jeremy Irons, la série CONDOR semble bien décidée à tenir toutes les haletantes promesses de son fameux prédécesseur.

 

CONDORRéserve Navajo, Nouveau Mexique, un mec creuse en plein désert pour enterrer des chacals. Un navajo arrive soudain et lance : « on voit pas souvent des gens dans le coin. Et ça fait beaucoup de chacals…. ». Et il continue de parler. Une fille en treillis sort alors du véhicule, se dirige droit vers lui et sans un mot lui assène un seul coup : le type s’écroule raide mort. Et ils repartent comme si de rien n’était, roulant dans le sable jusqu’à un groupe de vastes tentes sous lesquelles des scientifiques se livrent à d’étranges expériences…qui tuent décidément beaucoup de chacals. Trois ans plus tard…dans un bar de Georgetown, un quartier huppé de Washington DC, Joe Turner (Max Irons) est attablé avec un son pote Sam et sa femme qui joue avec l’iPhone de Joe tandis qu’ils parlent de son ex. Elle checke s’il a Tinder sur son écran. « Tu vas finir seul à bouffer des pizzas dans ton petit trou à rat », lui lance-t-elle. Et illico, elle pianote son Tinder et lui booke une date pour demain soir avec une jolie Kathy H  inconnue. Back home, Joe se réveille dans son petit appart. Et s’en va faire son jogging, mais son pote qui le trace au GPS, le chope pour l’amener d’urgence à une réunion. Joe est analyste à la CIA et un algorithme qu’il a créé pour scruter les données sur les risques terroristes encourus en Europe de l’est, donne un résultat inattendu. Oncle Bob ( William Hurt) et le Deputy director de la CIA seront présents. « Ton programme est opérationnel et il fonctionne. Et il va sauver bien des vies », assure Sam avant d’ajouter : « Et ton programme nous a alerté sur un certain Ammar Nazari, un citoyen américain d’origine saoudienne âgé de 32 ans. Avant que ton programme ne soit mis en place, on n’avait jamais entendu parler de lui ». Et lorsqu’ ils arrivent au siège de la CIA à Langley : « Bienvenue dans la cour des grands, Joe ! ». Ammar sous surveillance s’est effectivement rendu dans une boite postale inconnue récupérer un paquet. Et il se dirige tout droit vers un Com Quest stadium plein à craquer de public. La CIA veut le dégommer parce que l’algorithme l’a mis en avant. Joe dubitatif quitte la CIA avant l’intervention.

Kathy aura un rôle essentiel à jouer plus tard dans la série

CONDORDe retour chez lui, il reçoit un SMS de sa blind date pour un rendez-vous dans un bar à côté dans 10 min. C’est Kathy. Mais le rencart est moyen tant Joe reste focalisé sur sa journée. Mais Kathy aura un role essentiel à jouer plus tard dans la série… Back home, il est réveillé au milieu de la nuit par oncle Bob qui lance un laconique : « Tu n’as pas démérité, aujourd’hui Joe. »… qui ne pige rien de ce qu’il raconte. Alors Bob ajoute  : « Allume ta télé ». Et c’est ainsi qu’il apprend que 80000 spectateurs ont été sauvés d’une variété de la peste bubonique qui les aurait tous tués si le gaz avait été libéré. Le lendemain il arrive à son bureau de chez IEP Analytics. Sécurité effective, caméra, grilles, réception, scanner comme à l’aéroport et finalement un open space bourré d’ordis. C’est lors que Joe décide de s’intéresser aux statistiques des trois dernières années sur les transactions concernant les firmes médicales capables de produire des vaccins contre la peste. Il sort une liste…immédiatement communiquée à un inconnu par un traitre. Après son jogging du soir dans un bar, il est branché par une inconnue… qui couche avec lui direct…Et c’est là où l’on se dit : « Et si elle était en fait être une tueuse à gages ? ».  Le lendemain, comme d’hab, Joe se rend au bureau, mais la taupe qui l’a balancé, fait boire un café drogué à la fille de la sécurité à l’entrée d’IEP. Pendant ce temps, Joe fume sa clope sur l’escalier d’incendie avec une copine de bureau. Mais des tueurs débarquent et la taupe se fait exécuter à la suite du garde armé qu’il distrayait. Exactement comme dans le film, tous les employés de la boite sont zigouillés au silencieux, les uns après les autres. Soudain, un de leurs collègues se fait exploser la tête derrière la vitre blindée de la fenêtre, juste sous leurs yeux. Il s’échappe, mais la copine fait le mauvais choix, croise les tueurs et se prend des bastos définitives à son tour. Seul Joe survit et on sait qu’il court vite. Il s’échappe par le sous-sol…. et vous l’aurez bien deviné, sa course ne fait que commencer. Et elle durera les dix épisodes de cette première saison. Avec 86% de réactions positives du public, mesurées par Rotten Tomatoes, CONDOR semble se ménager un avenir télévisuel radieux en respectant autant la trame complotiste originale du film de Sydney Pollack, ce qui ne peut que nous ravir.

Diffusée sur la chaine FX depuis le 6 juin 2018

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.