Chris Brown a encore pété les plombs.

Partager

 

Chez Chris Brown 

On commençait tout juste à oublier combien le rapper Chris Brown pouvait parfois perdre ses nerfs. Mais cette nuit, il est encore parti en couille en pointant un pistolet sous le nez d’une des invitées de sa fête. Cette dernière, une miss California du nom de Baylee Curran, a immédiatement alerté la police qui est intervenue à 3 heures du matin pour conduire mister Brown au poste. Ce dernier en est sorti au petit matin et après s’être acquitté d’une caution de 250.000 $.

 

chris-brown-in-courtEn février 2009, sa petite amie de l’époque, une certaine Rihanna, avait osé briser le tabou. Juste avant la cérémonie des Grammy Awards, la belle barbadienne s’était fait gravement cogner par Chris Brown dans la voiture de ce dernier. Néanmoins, Riri badgurl avait osé contre-attaquer en publiant sur Twitter les images de son (adorable) minois totalement tuméfié et ravagé par les coups de poings de son boy-friend jaloux. Depuis lors, et malgré sa condamnation à cinq ans avec sursis, Chris Brown n’a pas cessé de flirter avec la violence. Trois ans plus tard, dans un club de SoHo à New York, Brown est mêlé à une baston contre l’entourage du rapper Drake. Le français Tony Parker comptera parmi les blessés de cette triste soirée. Six mois après, nouvelle baston, cette fois avec Frank Ocean et pour une banale place de parking devant un studio d’enregistrement de West Hollywood. Un an plus tard, en 2013 devant le W Hotel de Washington, il se prend le chou avec deux filles qui voulaient se faire un selfie avec lui. Brown n’a pas supporté que les boy-friends des fans s’invitent sur la photo. « Comptez pas sur moi pour ces trucs de tarlouzes » a-t-il lancé, avant d’asséner un direct dans la face d’un des deux garçons, lui cassant le nez au passage. Il a été condamné à la fois pour violence et pour homophobie. Pourtant malgré la répétition de ses condamnations, le bad boy n’aura guère passé qu’un seul mois en prison.rihannapostchrisbrown

Rendez-vous devant le juge le 20 septembre

Mais avec l’aventure de la nuit dernière, s’il se retrouve à nouveau condamné par un juge, il risque fort de payer l’addition de tous ses sursis cumulés et de se retrouver pour un bon bout de temps derrière les barreaux. Quels sont les faits ? Hier soir se déroulait une fête dans la propriété de Brown. Parmi un groupe de cinq filles se trouvait Baylee Curran, une miss Californie. Selon cette dernière, au moment où un invité lui montrait une parure en diamants qu’il cherchait à vendre, Chris Brown se serait pointé devant eux en la menaçant d’une arme. Sans se démonter, la miss a immédiatement alerté la police juste après être sortie des lieux. Mais comme le LAPD n’avait pas de mandat de perquisition, lorsque la police est arrivée, le rapper a refusé de sortir. Les flics ont dû négocier et attendre une bonne heure le bon vouloir de Son Altesse avant de pouvoir l’embarquer au poste. Chris Brown et son conseil, Mark Geragos, nient bien entendu toute la matérialité des faits reprochés. Chris Brown a néanmoins dû débourser 250.000 $ de caution pour être libéré et pouvoir ainsi regagner sa villa de Tarzana, dans la San Fernando Valley. Rendez-vous est pris devant le juge le 20 septembre prochain, un rencart forcément à risques pour le rapper qui cherchera à tout prix à échapper à la paille humide du cachot. Hélas pour lui, ce n’est pas gagné !

 Baylee Curran

Baylee Curran

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *