Catégorie : Mange-Disques

Aloise Album 0

ALOÏSE SAUVAGE « Dévorantes »

C’est le premier album d’une jeune femme aussi forte que captivante, qui mêle si adroitement le hip hop à la pop, pour percuter notre horizon sonore à la manière d’un Eddy De Pretto, sachant si bien mêler ses mélodies à de puissants slogans de libération LGBT. « Dévorantes » porte décidément bien son titre car les vibes positives si électrochoquées d’Aloïse Sauvage n’ont pas fini de nous dévorer. Sans doute déjà un des...

L'Histoire du Funk en 100 albums 0

ON THE ONE : L’HISTOIRE DU FUNK EN 100 ALBUMS

Que seraient nos tristes existences sans une petite touche funky pour les pimenter et nous booster de son incroyable énergie. C’est tout le pari de cet ON THE ONE : L’HISTOIRE DU FUNK EN 100 ALBUMS de Belkacem Meziane, lequel comme son nom l’indique vous aiguille de Sly Stone à Funkadelic,  de Kool & The Gang à Stevie Wonder, de Miles Davis à Herbie Hancock, de Cameo, à Michael Jackson, de George...

0

JAMES TAYLOR « American Standard »

Il pourrait chanter « Petit papa Noël » – ce qu’il a fait d’ailleurs en 2004 puis en 2006- et j’adorerais toujours autant. Normal, c’est freudien…James Taylor a interprété le tout premier slow que j’ai dansé de ma vie « You’ve Got A Friend », lorsque j’avais 14 ans et depuis lorsque j’entends son incroyable voix je fonds comme une boule de neige au soleil. « American Standard », son 20éme...

2

BRYAN FERRY “Live at the Royal Albert Hall « 

Au tournant des 70’s, Bryan Ferry incarnait avec Bowie et Lou Reed, cette incroyable vague libératrice du glam rock, dit aussi « rock décadent ». Avec cette sublime archive exhumée de 74, “Live at the Royal Albert Hall « , on découvre enfin les versions live des glorieux covers vocalisés par le chanteur de Roxy Music sur ses deux premiers 33 tours solos « These Foolish Things » et « Another Place, Another Time ». Si Roxy Music...

1

MARCUS KING « El Dorado »

Avec sa voix puissante à la Bobby Womack, naviguant avec art entre blues soul et pop le (jeune) guitariste Marcus King n’est pas seulement le protégé de Dan « The Black Keys » Auerbach mais avant tout un surdoué du rock, dont le tout premier album solo « El Dorado »  ne peut laisser quiconque indifférent. Et surtout pas Jean Christophe Mary qui vous exhorte à courir l’applaudir pour son premier...

Nicolas Godin 0

NICOLAS GODIN “Concrete and Glass”

L’Air de rien 😜… Nicolas Godin revient pour le 3ème épisode de ses aventures solo, comme une dimension parallèle de son union solide avec son compadre Jean-Benoît Dunckel. Léger comme une collec’ de bulles de savon électroniques, aussi zen que subjuguant, “Concrete and Glass” est un éloge de l’insouciance moderne et urbaine, une incontestable réussite de ce guitariste qui place électro pop et architecture sur le même design dans une élégante...

Frampton All Blues 0

PETER FRAMPTON BAND « All Blues »

Auréolé par ses aventures avec Humble Pie, il avait sorti en 76 son hallucinant « Frampton Comes Alive », juste le plus colossal LP solo live de tous les temps. Mais, à 69 ans, Peter Frampton atteint d’une maladie auto-immune doit renoncer à la scène. Au cours de sa tournée d’adieu, son ultime concert hexagonal aura lieu le 9 juin prochain. Son album « All Blues », publié voici quelques mois,...

0

TAME IMPALA “The Slow Rush”

Yes…5 longues années après son brillant prédécesseur « Currents », Kevin Parker, le one man band de Tame Impala, revient avec ce « The Slow Rush » aussi hypnotique qu’incandescent et c’est un pur bonheur sonique. 12 titres aussi cool qu’éblouissants qui justifient largement l’attente. Voix démultipliées, qui échappent à l’attraction terrestre, portées par des vagues de synthés en totale béatitude et l’on se dit que décidément slow is really beautiful...

0

NOIR DESIR « Débranché »

Album posthume ou album post-thune ? That’s the question. Était-il opportun de ressortir de vieux titres live de Noir Désir ? Au-delà de la question morale, « Débranché » porte en lui son tragique dilemme : peut-on séparer l’œuvre de l’artiste ? Formation électrique par excellence, le groupe nous surprend  ici par sa délicatesse acoustique. Unplugged, Noir Désir est comme un grand fauve aux griffes émoussées et ce « Débranché »...

Eminem-Murder-Music 0

EMINEM “Music To Be Murdered By”

On peut dire que pour le 11éme épisode de ses aventures Eminem a frappé fort : au-delà du clin d’œil à l’album homonyme du Maitre Alfred Hitchcock et sans mauvais jeu de mots, ce CD est juste une tuerie. 20 titres, une armada de guests…killers, un flot fatalement impétueux aux rimes coup de poings irrésistibles, “Music To be Murdered By” est LE meilleur Eminem depuis son historique « Encore » de 2004. Carrément. Deux...