CARNIVAL ROW

CARNIVAL ROWSexy fées clochettes péripatéticiennes et monstres divers dans un univers steam-punk rétro-futuriste, porté par la présence de ses deux stars Cara Delevingne et Orlando Bloom, tourné à Prague, CARNIVAL ROW, né de l’imagination de René Echevarria, show-runner des 4400 et de STAR TREK se distingue par son climat surréaliste.

CARNIVAL ROWOuverture. « Depuis toujours la terre natale des fées était un lieu de mythe et de légende, jusqu’à ce que les nombreux empires de l’homme se forgent et partent en guerre pour le contrôle de ses richesses. Voici sept ans la Grande Guerre s’est achevée après la retraite de la république de la Burgue, abandonnant les fées à la poigne d’acier de leurs rivaux du Pacte. Désormais la terre natale des Fées est devenue un enfer, d’où elles tentent d’échapper à tout prix. » Dans une ambiance victorienne, mélange de Jules Verne et de « Streets of New York », avec une pointe de SF à la « Valerian » et de « Wild Wild West », CARNIVAL ROW fait le pari de surprendre le téléspectateur. Et on est effectivement surpris par des monstres, des fées modèle fée Clochette mais en bien plus grandes, plus humaines…et surtout plus sexy et aussi de drôles de zigues, avec des cornes de bouc gaulois, qui font une boucle un peu comme la coiffure de la princesse Leia. Humour ! Plus sérieusement, vous l’aurez compris, CARNIVAL ROW est une parabole sur l’accueil des étrangers qui dénonce la défiance qu’ils peuvent susciter dans certaines populations. On songe également à l’excellent et Sud Africain District 9 qui utilisait l’anticipation pour dénoncer le racisme anti-noir. Là on est en plein dans la SF, mais façon steam-punk où, dans une ambiance de fiacres et de fog, le Détective Rycroft Philostrate ( Orlando Bloom) – ça fait un peu Phileas Fogg, justement non ?-, un ancien militaire a vécu une love story torride avec une fée durant la guerre. Or, celle-ci a réussi de justesse à échapper au massacre de ses semblables pour sauter dans un navire…lequel fait naufrage dans la tempête en s’écrasant sur des récifs, juste avant d’atteindre les cotes de la Burgue.

CARNIVAL ROWNotre jolie fée parvient néanmoins à survivre et se retrouve dans sa condition de réfugiée forcée de jouer les soubrettes pour une bourgeoise. Son nom est Vignette Stonemoss, interprétée par Cara Delevingne, tout de même ! C’est l’héroïne incontestable de la série et, bien entendu, elle va retrouver son ancien boy-friend devenu flic. On nage en pleine ambiance Jack l’Éventreur…ça tombe bien, l’inspecteur Philo de la police de Burgue est sur une affaire, une série de meurtres tous plus terribles les uns que les autres. Dans cette série, on notera que les fées prostituées jouissent les ailes déployées… et s’envoient en l’air…au sens littéral du terme dans des bordels que ne renieraient pas les personnages de GOT. Diffusée en une seule fois sur Amazon Prime, cette première saison de CARNIVAL ROW compte huit épisodes. On ignore encore à cette heure si une seconde saison sera commanditée.

 

Diffusée depuis le 30 aout sur Amazon Prime

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.