BATWOMAN

batwoman-tv-show-Elle est la toute première super-héroïne de la Rainbow nation, incarnée par la top model australienne Ruby Rose, qui a toujours revendiqué son homosexualité, BATWOMAN apporte son regard neuf et ouvertement LGBT à un genre qu’on avait toujours connu essentiellement macho. Et à ce titre, cette série originale marque un immense progrès sociétal qu’on attendait depuis longtemps.

BatwomanCheveux courts, muscles saillants, tatouages, elle est un croisement de Lisbeth Salander et de Jason Bourne. Et elle s’échappe d’un lac gelé en cassant la glace de ses poings. Elle c’est Ruby Rose, qu’on a souvent vu dans des blockbusters d’action tels que « Resident Evil : the Final Chapter », « XXX : return of  Xander Cage », «  John Wick : Chapter II ». Cette fois, elle campe Kate Kane, la cousine de Bruce Wayne. Et tout comme Bruce, qui asisté au meurtre de ses deux parents, elle a également vécu une terrible tragédie qui lui a pris sa mère et sa sœur dans l’accident de voiture intentionnel où elle-même a pu survivre de justesse. Et si sa chère sœur Beth Kane, dont on n’a jamais retrouvé le corps avait elle aussi survécu ?

Voix off : « Je suppose que je dois commencer ici, à Gotham, voici trois ans lorsque Batman a mystérieusement disparu, la ville s’est divisée en deux camps :  ceux qui espéraient son retour et ceux qui étaient persuadés qu’il était mort. Moi, je croyais tout simplement qu’il avait abandonné Gotham pour les mêmes raisons, qu’il avait abandonné ma famille. Parce qu’il s’en fichait. Mon père a donc fondé Crow Security, une firme de protection pour palier à l’absence de Batman. »

 Le justicier masqué a en effet disparu depuis trois ans. Alors on va se résoudre à éteindre le Bat Signal devenu caduc. Mais quelqu’un, semble-t-il, est déterminé à ruiner la fête. Les flics chargés d’éteindre le projecteur avec la silhouette de la chauve-souris sont abattus. Et une mystérieuse blonde menaçante comme le Joker, Alice, s’apprête à attaquer les convives avec une bande de types portant des masques…qui enlèvent Sophie Moore, le bras droit de Jacob Kane, le boss de Crow Security.  Kate, la fille des glaces est alertée par téléphone satellitaire. Sophie est son ancienne petite copine.

BatwomanOff : « J’ai passé des années à parcourir le monde à m’entrainer à des tas de disciplines de combat et de survie. L’enlèvement de Sophie n’a fait qu’accélérer mon retour à Gotham city. Je devais la retrouver. Mais avant tout, il me restait à convaincre mon père que j’étais fin prête pour le combat ». Kate se rend alors au Wayne building récupérer les images de telle surveillance de l’enlèvement de sa copine. Flashback à l’académie militaire Kate est virée pour homosexualité pour s’etre fait surprendre à rouler une pelle à sa copine Sophie. Sophie elle peut poursuivre son cursus. Dans ce contexte « Rainbow Nation », Kate notre tomboy and roll porte un T shirt à l’effigie des Ramones, c’est son coté Lisbeth Salander. Son enquête la mène à un orphelinat désaffecté où elle pense que Sophie est retenue prisonnière. Après bien des péripéties, de retour dans le Wayne building, elle y découvre une Batcave en sous-sol…et en déduit donc que  Bruce Wayne et Batman ne font qu’une seule te même personne…du coup la « cousine à Bruce » ( humour !) va devenir Batwoman. Bon, au passage elle découvre que Sophie son amour de jeunesse s’est marié avec un mec. Et que la psychopathe Alice ne lui est peut-être pas si étrangère que cela. Super bastons, action, super-vilains, originalité gay-friendly, il ne manque à BATWOMAN aucun ingrédient pour que la série roule joyeusement vers un renouvellement pour une Saison 2.

 

Diffus sur The CW depuis le 6 octobre 2019

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.