DR DRE « Grand Theft Auto the Contract »

Dr.Dre et Eminem

Dr.Dre et Eminem

SEPT ans depuis « Compton » le troisième et dernier album studio du fameux hip-hopper-producer et voici enfin cette magistrale BO de six titres atomiques réalisés pour accompagner le dernier avatar du célèbrissime jeu-vidéo Grand Theft Audio. Les fidèles Snoop Dogg et Eminem sont bien sûr au rendez-vous, mais aussi mon petit favori de la scène de LA, le Silk Sonic  Anderson.Paak, ce vieux renard de Busta Rhymes, Rick Ross, le surdoué Nipsey Hussle et Ty Dolla Sign qui font groover comme jamais ce « Grand Theft Auto the Contract », soit la meilleure surprise black de ce début d’année.

Dr.Dre SEPT putain d’années depuis « Compton » ( Voir sur Gonzomusic   https://gonzomusic.fr/dr-dre-compton.html  ) la BO du biopic consacré à NWA ( Voir sur Gonzomusic   https://gonzomusic.fr/straight-outta-compton.html  ) et si je pense à peu près tous les jours à Dre en portant mon super-casque audio Beat by Dre, je peux vous dire que cela fait un bien de chien d’écouter ces nouveaux sons… même si je n’ai jamais joué une seule fois de ma vie à GTA, je remercie monsieur Grand Theft Auto de sa contribution à ces six titres explosifs. Mais pas que… Dre intervient également à l’intérieur du jeu. Ainsi, comme indiqué dans le pitch de GTA The Contract : « Le joueur sera contacté par Franklin Clinton, qui lui demandera de le rejoindre au club de golf de Los Santos pour rencontrer un nouveau client potentiel, Dr Dre., Le contrat exige que le protagoniste de GTA Online retrouve le téléphone de Dre, qui a été volé par les hommes de Johnny Guns au cours des événements du hold-up de Cayo Perico. »

 

Dr.Dre Au-delà du game, ces six titres sont aussi percutants qu’un pistolet à six coups. Dès le premier, ce « Gospel » collaboration Dre/ Eminem en pur choc des Titans, les mots frappent, cognent et rebondissent sur un simple sample de piano rétro style mafia napolitaine. Et c’est juste addictif, si cool, si laid back et pourtant si efficace. Normal, la complicité entre ces deux-là est proche d’une relation père-fils qui date de « Forget About Dre » en 99 ! Suit « The Scenic Route » où l’on retrouve non seulement Rick Ross mais aussi et surtout Anderson. Paak, dont je vous bassine intensément depuis des lustres ( Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/?s=Anderson.+Paak+  et aussi https://gonzomusic.fr/silk-sonic-an-evening-with-silk-sonic.html ). Pulsé, puissant, porté par un suspense sonic, le dialogue entre les deux défile comme une scène de polar. « Black Privilege » est l’unique titre du disque où Dre se retrouve seul face au micro. Bodybuildé et riche en testostérone il y cite pèle mêle son pote Ice Cube, Saint-Tropez et la politique pour nous entrainer dans son jeu sur un mode Jay Z . Sans doute mon favori, voici « ETA » comme Estimated Time of Arrival… soit heure d’arrivée estimée. Sur un sample soul façon Motown qui glisse comme le satin sur la cuisse d’une belle, Anderson. Paak revient au micro avec Dre, mais aussi et surtout le cool Snoop Dogg et le légendaire Busta Rhymes. On peut dire que ce titre-là c’est un peu de « Superfly » de nos années 20. What a trip ! Puis c’est « Fallin’ Up » porté par la torride Cocao Sarai, THURZ et bien entendu Dre sur percus électro façons DJ Snake. Enfin, cette BO de folie s’achève avec « Diamond Mind » où  le regretté Nipsey Hussle ( Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/?s=Nipsey+Hussle+ )  rappe virtuellement avec Ty Dolla Sign sur un flow aussi cool que cinématographique. Vous l’aurez compris ce « Grand Theft Auto the Contract » n’a pas fini de nous emporter en stéréo sur ses routes imaginaires, alors gagnez le siège conducteur et laissez-vous porter par tout ce speed noir.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.