VICTOR SIERRA OU TOUT CE QUE AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR SUR LE STEAM-PUNK…BUT WERE AFRAID TO ASK !

Partager

 

Victor Sierra

Entouré de Big Machine et d’Anouk, sa Legendary Converted Princess, Commander Bob, comme son nom l’indique, est aux commandes de Victor Sierra, un trio parisien qui pratique depuis 15 ans déjà un rock du troisième type baptisé « steam-punk ». WTF ? Ces « punks à vapeur » appliquent à leur look et à leur musique une optique rétro-futuriste inspirée de la révolution industrielle, une révolution qui a l’originalité de pouvoir s’exporter sur toute la planète par le super-pouvoir du net. Victor Sierra peut ainsi compter sur des fans aux quatre coins du globe. Peut être serez vous prochainement l’un d’entre eux, un steam-punker ?

Victor SierraAvec son manteau d’officier brodé d’or, Bob a l’air de sortir d’entre les pages d’un Roman de Jules Verne. Mais dans une version alternative où les choses ne se seraient pas déroulées exactement comme l’auteur l’avait décidé. Réalité parallèle pour rock de SF où tout est permis y compris l’usage d’instruments exotiques généralement associés à la world-music, comme par exemple, le shofar, intrigué par ce concept de steam-punk, j’ai suggéré au Commander de poser son vaisseau spatial sur ma terrasse pour évoquer le rock baroque mais néanmoins sans frontières de Victor Sierra qui se produit aussi bien aux USA qu’en Angleterre ou en Allemagne. Un exploit, comparé à l’écrasante majorité de nos formations hexagonales !

 

 

 

« Victor Sierra, aventurier du son…c’est le nom du groupe et pas le tien, comme Blondie n’était pas Debbie Harry ; c’est une entité.

Moi j’ai traversé énormément de courants musicaux, j’ai monté beaucoup de groupes, mais Victor Sierra a vraiment démarré lorsque j’ai rencontré Anouk, qui est la chanteuse du groupe. On a eu plusieurs formules, jusqu’à celle-ci qui s’est révélé être la bonne avec notre troisième larron, Big Machine, lequel comme son nom l’indique s’occupe des machines.

Anouk est française ? Elle a un petit accent.

En Anglais ? Oui elle a un petit accent français, on ne le nie pas. Mais cela ne nous empêche pas d’avoir des fans en Espagne, en Angleterre, en Allemagne, etc…

Le groupe s’est formé autour de l’an 2000.

Effectivement, on a déjà sorti deux EP et trois albums, dont le tout dernier fin 2015.

Grâce à vous j’ai enrichi mon vocabulaire d’un nouveau mot composé : steam-punk. C’est quoi au juste ?

Littéralement, on traduirait par « punk à vapeur », mais punk dans l’optique « do it yourself » car on fait vraiment tout nous-mêmes. Steam-punk fait partie d’un mouvement mondial esthétique « rétro-futuriste » qui est orienté fin 19éme avec l’émergence de la vapeur, des machines à vapeur, les inventions de cette époque-là, la mode de cette époque-là, les idées de cette époque-là. Moi j’utilise le mot « steam-punk » parce que c’est un mot que tout le monde commence à connaître, mais je suis plus dans une optique rétro-futuriste. On trouve aussi « diesel-punk » qui va jusqu’en 1940 puis « atom-punk » qui est après, plutôt années 50 et 60. Disons que je m’inscris dans une esthétique, dans le sens où, par exemple, le dirigeable est un symbole très important pour nous, même si c’est plus années 30. Contrairement à Led Zeppelin qui a choisi son nom un soir de défonce et un peu par hasard, nous c’est vraiment un choix assumé et réfléchi.

Oui et dans l’imagerie « punk à vapeur » il n’y a pas que le Zeppelin, je présume ?

En fait il faut savoir qu’au départ, c’est un mouvement littéraire né à la fin des années 80 aux États-Unis. L’esthétique rétro-futuriste existait déjà avant. Et dans cette littérature, la politique n’est pas absente.

Les premiers auteurs steam-punks, c’était quand même HG Wells et Jules Verne ?

Oui, sauf qu’ils n’étaient pas dans le rétro futuriste, mais dans leur actualité. C’était de l’anticipation à base de leur quotidien. Le rétro-futurisme c’est plutôt imaginer ce que serait notre présent.

En tout cas, c’est un mouvement plus large que simplement musical qui inclut aussi bien de l’esthétisme vestimentaire que l’écriture l’art graphique ?

En France, effectivement, nous ne sommes pas très nombreux. Et c’est une petite niche. Mais c’est vrai qu’on est assez prédominants dans le domaine musical. On a aussi l’avantage d’internet et la communauté est totalement mondiale, c’est ainsi qu’on a pu jouer aux USA, qu’on va jouer en Angleterre cet été. Il faut néanmoins savoir que le steam-punk est devenu un mouvement d’esthétique global, voire sociétal, où les gens prennent plaisir à imaginer ce qui se serait passé si…Les puristes fabriquent eux-mêmes toutes leurs fringues, leurs objets, mais par contre, tu as aussi les suiveurs qui eux s’achètent des manteaux tout faits fabriqués en Chine. Nous c’est bien Anouk qui fabrique toutes nos fringues. Et cela constitue des heures et des heures de travail acharné. Alors quand tu vois dans certaines conventions des stands qui vendent des manteaux à 100€, tu peux être certain que ce sont de petites mains chinoises qui ont fait le job.

C’est cet aspect international qui fait que Victor Sierra peut toucher plein de pays différents sans se cantonner au seul marché francophone ?Bob

Le marché, dans son ensemble, n’est déjà pas très favorable, mais le marché steam-punk en France c’est vraiment un tout petit créneau. C’est pour cela que nous bénissons internet qui soudain nous a ouvert bien des portes.

Ce dernier album est un bon exemple de ce que vous faites, avec des chansons dans plusieurs langues, différents chanteurs et aussi les thèmes des textes faisant référence à des évènements qui se sont passées ou qui auraient pu se passer, je pense notamment à « All Is Quiet on the Othman Front » !

En fait, là je ne fais pas directement référence à la guerre de Crimée, mais c’est justement un bon exemple de réalité parallèle sur le choc entre deux civilisations. Car s’il n’y avait pas de différence, il n’existerait pas un tel point de fixation dans cette région du monde qui va des Balkans jusqu’au Moyen-Orient et qui a toujours été une zone de fracture. Les gens ne se rendent pas compte que le conflit a été seulement mis en sommeil de 1919 à 1979, avant de se rallumer comme une braise, cela fait juste 60 ans et ce n’est pas grand-chose. J’en parlais avec Anouk, alias the Legendary Converted Princess, et on s’est rendu compte que les deux chansons de l’album, avec le contenu le plus politique, chacune contenait le mot « quite » tranquille. L’autre compo c’est « Unquiet Days ». Quand je l‘ai écrite, il y avait déjà eu les attentats de Charlie hebdo et de l’Hypercasher, mais pas encore ceux du Bataclan et des terrasses.

Musicalement , moi je vous comparais avec des groupes que tu n’as justement jamais écoutés et qui ne t’ont pas du tout influencé. Et pourtant dans votre grandiloquence, il y a des traits communs avec Yes, King Krimson ou Hawkwind et le prog-rock ?

Je revendique tout à fait ce côté grandiloquent comme tu dis, voire parfois carrément pompier de ce qu’on peut faire. Mais je ne pense pas que cela soit spécialement relié à un type de musique. J’ai un parcours musical assez particulier et j’écoute énormément de choses. Et j’ai passé dix ans dans la techno avant de glisser dans le steam-punk. Mes gouts musicaux vont de la country traditionnelle jusqu’au plus hard-core de l’électro, mais je n’ai jamais été dans le progressive rock. En fait, on ne s’empêche rien. Par exemple à la maison on a une trompette, on a un violon, des tas d’instruments. On a même un shofar (instrument sacré juif fait à partir d’une corne de bélier), preuve qu’on est prêts à tout utiliser comme instrument. On veut surtout ne s’imposer aucune limite. Et ce qui est intéressant dans le milieu steam-punk c’est que cela ne nous en impose absolument pas. C’est un état d’esprit en fait. C’est une liberté.

Quelle est l’origine du nom Victor Sierra ?

C’est l’alphabet codé des aviateurs.

Ah…  le fameux Tango Papa Charly etc…

Oui, mais en même temps, ce n’était pas seulement utilisé par les aviateurs. Durant la guerre, il y avait également des gens des services secrets qui avaient un nom de code comme ça. Je trouvais intéressant d’avoir un patronyme qui ne corresponde pas spécialement à quelque chose, qui soit international et auquel on puisse associer tout ce qui nous passait par la tête. »

Décidément Victor Sierra n’a pas fini de s’envoler. D’ailleurs, à ce propos, son aéronef s’arrache vigoureusement à l’attraction terrestre pour crever les nuages et traverser les cieux, faisant au passage un pied de nez hypersonique à l’étoile éteinte Berlow 57, mais c’est déjà une autre histoire…

Ze site webVS @ BalParadoxal

http://www.victorsierra.net

Ze Bandcamp

http://victorsierra.bandcamp.com

Ze Youtube TV

http://www.youtube.com/user/victorsierraband

Ze FaceBook

https://www.facebook.com/Victor.Sierra.band

En concert:

Le 21 juin à la Gare Europe de Lille ( concert gratuit)

Le 27 aout The Asylum à Lincoln Angleterre

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *