Un message du Sergent Garcia

Bruno GarciaLe 20 janvier dernier, dans le port de la Pobla de Farnals, le Guakamayo, le fameux voilier-studio du Sergent Garcia avait coulé envoyé par le fond à son amarre par la tempête Gloria. Son capitaine Bruno Garcia, bien destiné à le remettre à flot a lancé une participation pour l’aider à sauver son bon vieux rafiot. Huit mois plus tard, les travaux avancent, mais un petit coup de main financier supplémentaire ne serait pas de refus.

Tous les quinze jours, le Sergent Garcia nous donne des nouvelles du front des réparations du Guakamayo (Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/?s=Sargento+Garcia  ). Or le voilier  en ferrociment endommagé est toujours en réparation, le trou béant dans sa poupe est en passe d’être colmatée entre tiges d’acier et ciment coulé, comme nous l’explique si bien notre capitaine dans l’épisode 6 de sa chaine Youtube ( voir à la fin de l’article) Bruno était justement vendredi soir à Paris, enfin plus précisément à Gennevilliers, pour son tout premier concert de 2020 et, du coup, il en a profité pour nous envoyer un petit message :

« Écoute, ca va bien. On avance, mais c’est long.  Et on est un peu dans un creux car les caisses de bord sont hélas bien vides. Donc ça avance petit à petit mais hélas lentement avec les possibilités qu’on a.

Tu as pensé à un nouveau crowdfunding ?

Ben, on peut pas faire un nouveau crowdfunding tous les deux mois non plus, donc il y a toujours la page pour faire des dons, on va la remettre à jour pour refaire un peu de communication. Pas beaucoup de temps et encore beaucoup de travaux pour renflouer le bateau, mais on avance. »

Lien vers le crowdfunding pour sauver le Guakamayo :

http://www.guakamayo.com/fr/?fbclid=IwAR06BavoM8lip_2kgpO-iZFZ5E-13AU4H1hdw1iUnuf4SMzwQGMdA9fAYsk

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.