UBIK « Des clous »

UbikOn vous l’avait annoncé, promesse tenue, dans la foulée de son pavé biographique « Kakikouka », Philippe Maujard, alias Ubik publie un virulent quatre titres – dont au moins deux hits- qui répond au joyeux nom de « Des clous », capturé avec son fils de 27 ans Hélie… retour attendu d’une légende du rock rennais qui n’a jamais baissé les armes.

UbikCe n’est pas la première fois que je vous bassine pour la bonne cause avec Ubik (Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/?s=ubik ) et rassurez-vous ce n’est pas la dernière fois. De ses aventures de rétiaire légendaire des Transmusicales à ses mashups sous son pseudo de DJ Le Clown, du roman de sa vie « Kakikouka » à son autre formation légendaire de Maujard et les télépathes, on pourra dire que Philippe Maujard nous en aura fait voir de toutes les couleurs. Et avec ce quatre-titres « Des clous », enregistrés de concert avec son fils guitariste Hélie, cela n’est pas prêt de finir. Dés la chanson-titre, Maujard nous entraine du côté du « Gaby » de Bashung, mais en version encore plus musclée, sur son riff juste entêtant rock classique revisité par Chris Isaak. Quant au thème… « On voulait tout…on a rien eu…des clous… », il est assez insurgé et éloquent pour coller à une époque où si peu s’enrichissent au détriment de tant et tant qui s’appauvrissent. Switch réussi vers l’anglais et l’électro avec « Maybe You » qui pulse joyeusement entre Underworld et the Chemical Brothers pour un effet dance garanti. Preuve qu’il est un touche-à- tout…  à qui tout ou à peu près lui réussit, ce filou de Phil revient à la langue de Molière pour l’élégante « Harem », superbe composition qui braconne du côté de Brel et de Jean Louis Murat. Enfin, ce quatre titres s’achève bien trop vite à notre gout sur une jolie petite bombe sonique, la funky alien « Bang A Gogo » entre le « Undercover of the Night » des Stones, le « Plâtre et ciment » d’Aubert et INXS qui se révèle à l’usage furieusement addictif. En conclusion, on salue bien là ce retour en flamme de Wolfgang Amadeus Maujard 🤩… et on lui dit : au boulot pour la suite…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.