Trump en meeting se tire une balle dans le pied

TrumpDonald Trump de plus en plus à côté de la plaque a diffusé « Fortunate Son » de CCR lors d’un meeting, or cette chanson de 1969 attaque les tire au flanc de fils à papa qui échappèrent à la conscription durant la guerre du Vietnam…, des planqués… dont lui-même faisait partie puisqu’il avait été réformé pour une prétendue affection : c’est ce qu’on appelle se tirer une balle de M 16 dans le pied !

Creedence-Fortunate-Son-Single-Cover-1969L’expression con comme un Trump va bientôt pouvoir passer au langage populaire et il faut avouer le Donald y met beaucoup du sien. La preuve, au cours de son arrivée à un meeting de campagne dans le Michigan il avait exigé qu’on diffuse le vieux hit de 69 de Creedence Clearwater Revival « Fortunate Son ». Mauvaise pioche, la chanson pacifiste  fustige tous les fils à papa planqués qui ont su échapper par le pognon et leur entregent au service militaire durant la guerre du Vietnam.

« Des gens sont nés, une cuillère en argent à la main/ Seigneur, ils savent eux-mêmes s’épauler, vous tous (…)/ Ce n’est pas moi/ Ce n’est pas moi/ Je ne suis pas le fils d’un millionnaire, non, non/ Ce n’est pas moi/ Ce n’est pas moi/ Je n’ai pas de chance, non »

Le morceau sorti en 1969 a été diffusé au plus fort de la guerre du Vietnam et offre une vision cinglante des petits arrangements militaires des bourgeois et des planques en toute sécurité qui étaient proposées à des personnes bien nées à une époque où tant millions d’Américains étaient enrôlés sur le front et se retrouvaient à barboter dans la jungle face aux Vietcongs. Le chanteur John Fogerty a souvent expliqué que : « La chanson parle plus de l’injustice des classes que de la guerre elle-même. C’est toujours le même vieux dicton qui dit que les hommes riches font la guerre et que les hommes pauvres doivent la faire à leur place ». Car il y a une totale ironie à ce que Trump balance ce morceau à son arrivée hier soir (10 septembre), étant donné sa position douteuse durant le conflit.

 

TrumpIl faut  en effet se souvenir que Donald Trump a été jugé médicalement apte au service militaire en juillet 1968, après avoir épuisé le dernier de ses quatre sursis étudiants. Mais, moins de deux mois plus tard, il a bénéficié d’un nouveau report médical pour des raisons non précisées. Il a été réformé de manière permanente quelque quatre ans plus tard – Trump affirmant avoir été diagnostiqué avec des ostéophytes… soit des excroissances osseuses au pied ce qui semble manifestement pire que les pieds plats pour assurer une reforme définitive du service militaire. Cependant, ce diagnostic a été contesté à plusieurs reprises au fil des ans, M. Trump n’ayant jamais fourni de preuve concrète et oubliant même à plusieurs reprises quel pied était atteint par cette maladie. Du coup sur internet, les commentaires n’ont guère tardé à allumer le POTUS. Ainsi partageant les images de l’arrivée du Président, le journaliste Dave Weigel a publié : « Fortunate Son » diffusé lors de la descente d’avion de Trump, mérite un Prix Spécial du Jury dans la catégorie « nul n’a vraiment écouté les paroles ». Un autre a écrit : « Je veux exprimer, l’ironie absolue de diffuser le « Fortunate Son » de CCR pour un riche blanc privilégié qui a échappé à la guerre du VIETNAM en simulant une maladie grâce au fric de son père… moi je n’ai rien, mec. » Il a également été suggéré que la personne en charge de la bande-son du meeting pourrait avoir volontairement raillé le président. « John Fogerty a écrit « Fortunate Son » sur les enfants de riches qui ont été dispensés du service au Vietnam. Celui qui a choisi cette musique se fiche ouvertement de la tronche de Trump et l’autre est tout simplement trop bête pour s’en rendre compte », a écrit un autre commentateur. Deux fois mauvaise pioche pour le futur ex-President, car ce choix malheureux intervient une semaine après que Trump ait déjà été accusé de manquer de respect à l’armée américaine après avoir décrit les soldats US morts sur le front européen, des héros de la guerre donc, comme des « loosers » et des « nuls ». Hier, le President a également été crucifié par Snoop Dogg pour avoir carrément « manqué de respect à toutes les couleurs du monde ». (Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/snoop-dogg-accuse-donald-trump-de-racisme.html )

 

 

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.