THE STYLE COUNCIL : « Our Favourite Shop» 

Partager

Style Council in Paris En juillet 1985 sortait le second LP du Style Council de Paul Weller porté par l’imparable  de « The Lodger », 30 ans plus tard  cette blue-eyed soul incandescente et ouvertement francophile n’a pas pris une ride…

-Our+Favourite+Shop-+-Socialist-+-Style+council-Imaginez le flambeau de la révolte plongé dans un bain de pop évanescente. Le plus extraordinaire, c’est qu’ il ne s’éteint pas. Au contraire. Plus haut l’optimisme, plus forte la chaleur, plus tendre le romantisme: Paul Weller cultive l’art de poser les problèmes sur le mode soul/jazz popisant et allègre. Le contraste est si flagrant, on n’a pas l’habitude de parler du chômage et de la crise avec des fleurs. Tiens, des fleurs … Traitez-le de Speaker’ s Corner d’Hyde Park si vous voulez, il n’en reste pas moins le plus flamboyant des révisionnistes. En s’évadant de son « pot de confiture » pour créer le Style Council, Weller s’est d’abord réconcilié avec la mélodie au «Café Bleu ». Avec le maxi « Soul Mining » – en faveur des mineurs en grève Weller a succombé à cette fièvre politique qui le tenaille comme une crise de palu. Avec «Our Favourite Shop» la fièvre perdure et c’est superbe.

Black and beautiful

Plus black que jamais, le Style Council adapte le blues aux réalités. Comme les esclaves chantaient dans les champs de coton pour célébrer le travail, le groupe vibre de la même flamme pour chanter l’absence de travail, l’ensemble vide, le retour à la case « départ» du chômage. Samba protest, jazz revendicatif, soul-pop cocktail Molotov, le Council nous offre 14 titres dont une face II somptueuse: «A Man Of Great Promise », «The Lodgers» et le « Down in the Seine» où sur fond d’accordéon en Cinemascope il déambule, en français, du Bus Palladium au Palais des Glaces. Weller joue la carte du charme et ça lui va bien. Comme la perle au fond de l’huitre, le single «Walls Come Tumbling Down» ferme l’album sur cette phrase: « You see things CAN change ». J’adhère totalement à la doctrine welleriste.

Publié dans le numéro 204 de BEST daté de juillet 1985

 

BEST N:204

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *