THE SPECIALS « Encore »

the-specialsPropulsé au sommet des charts anglaises dés sa sortie, ce nouvel album des Specials intitulé « Encore » semble autant plébiscité que polémique puisque Jerry Dammers, qui n’y participe pas, a tout fait pour torpiller le projet de ses ex-compagnons Terry Hall, le guitariste Lynval Golding et le bassiste Horace Panter. Pourtant avec ses trois reprises, ses fulgurantes compositions inédites et ses titres live, « Encore » justifie spécialement son titre comme son large succès.

the-specialsHiver 79/80, premiers entretiens pour GBD et mes premiers « clients » sont tous les groupes de ska émergents. Madness, Selecter’s, the Beat et tout naturellement the Specials. Quarante ans plus tard, tels les Phénix renaissant de leurs cendres, les Specials balancent à nouveau leur irrésistible beat sautillant comme au bon vieux temps du glorieux label Two Tones. Certes, non seulement Jerry Dammers le père fondateur est absent de cette nouvelle bouture, mais surtout il aurait tout tenté pour bloquer le projet. De même, le chanteur Neville Staple et le guitariste Roddy Byers ont quitté le groupe de puis longtemps. Quant au batteur John Bradbury, il est décédé au début des sessions de cet « Encore ». En fait, avec Terry Hall, Lynval Golding et Horace Panter, ils auraient pu tout aussi bien réactiver les Fun Boy Three. D’ailleurs, parmi les trois reprises de ce nouvel album, on trouve une version cool de l’emblématique «  The Lunatics Have Taken Over the Asylum »…premier single justement des FB3. Cependant, il faut rendre à César ce qui lui appartient et se souvenir que sur la plupart des hits des Specials on retrouve la voix de Terry Hall. D’ailleurs, le premier single « Vote For Me » évoque irrésistiblement le légendaire « Ghost Town ». On trouve également deux autres covers, l’impétueux « Black Skin Blue Eyed Boy » des Equals, la première formation d’Eddy Grant ainsi que « Blam Blam Fever », titre de 67 signé par les Valentine’s. Toujours aussi sautillant, le style Specials semble n’avoir pris aucune ride, comme si le temps s’était arrêté au tournant des 80’s. Ainsi la chaloupée « Breaking point » aurait pu tout aussi bien être composée voici quatre décennies. Intemporel, le style Specials porte en lui toute la nostalgie de ces années dorées et c’est sans doute ce qui explique l’immense succès rencontré par l’album au Royaume-Uni puisque ce come-back sidéral parvient à se classer tout en haut des classements. Puissant, énergique, fun, décalé, joyeux…sont les qualificatifs que l’on peut accoler sans peine à cet « Encore ». Il suffit d’écouter le joyeux « Embarassed by You » pour avoir envie de se mettre à son tour à sautiller sur ce reggae beat syncopé. C’est tout le pouvoir des Specials. Boosté d’un second CD live en forme de « Best of » des Specials ET des Fun Boy Three,  dont le légendaire « Gangsters », l’emblématique « A Message To You, Rudy » et « Too Much Too Young », cet « Encore » ( rappel en anglais) mérite décidément son titre si spécialement…adapté ! 😜

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.