TAYLOR HAWKINS LE COEUR DES FOO FIGHTERS A CESSÉ DE BATTRE

Taylor HawkinsTaylor Hawkins s’est éteint dans sa chambre du Casa Medina hotel de Bogota où il a été retrouvé sans vie, quelques heures seulement avant de monter sur scène. Un arrêt cardiaque peut être causé par l’altitude de la capitale Colombienne, soit 2600 mètres au-dessus du niveau de la mer ou un excès possible de dope… ou la conjonction des deux. Mais rien n’est confirmé. J’avais interviewé le fameux batteur des Foo Fighters en juillet 2007 à Paris et j’étais tombé sous le charme d’un super musicien mais aussi d’un passionné de la nature. Quinze ans plus tard, cet entretien me laisse un goût d’amertume. So long mister Hawkins… U will be missed !

Taylor HawkinsQuelques heures seulement se sont écoulées depuis la nouvelle de la disparition de Taylor Hawkins et les music-lovers du monde entier sont toujours sous le choc. Le batteur des Foo Fighters n’était pas seulement un excellent musicien, c’était aussi un personnage qui irradiait littéralement lorsqu’il pénétrait dans une pièce. Je l’avais interviewé le 11 juillet 2007, place Vendôme dans un fameux palace, aux côtés du guitariste Pat Smear et du bassiste Nate Mendel, mais Taylor était à peu près le seul à s’exprimer, les deux autres hochant plus la tête qu’ils n’intervenaient. En l’absence de Dave Grohl retenu ce jour-là, il était ipso facto LE porte-parole des Foo Fighters qui voulaient, à travers leur 6éme album intitulé « Echoes, Silence, Patience and Grace » nous alerter – déjà- sur les ravages prévisibles du dérèglement climatique. Charismatique ? Sans nul doute. Taylor Hawkins était de cette étoffe dont on fait les héros. Et sa disparition aujourd’hui nous le rappelle de la manière la plus cruciale. Il faut se souvenir de ce que son « boss » disait de lui : « Avec un batteur tel que Taylor Hawkins dans un groupe, ça ne me manque pas forcément de ne plus être le batteur – parce que j’ai le meilleur batteur du monde », précisant même que « Taylor est un batteur à l’esprit beaucoup plus technique que moi ». Et si c’est la parole du légendaire batteur de Nirvana, on doit y souscrire. Taylor n’était-il pas l’alter-ego de Dave au sein du groupe ?

 

Taylor Hawkins13 années s’étaient déjà écoulées depuis la mort de Kurt Cobain et donc forcément 13 ans après la naissance des valeureux Foo Fighters.  Dave Grohl et ses boys from California pour ce nouvel album, produit par Gil Norton qui tenait déjà les commandes de « The Color And The Shape » dix ans auparavant, revenait à la prode avec ce CD frais qui alternait guitares body-buildées urbaines et ballades acoustiques des grands espaces. Normal, avec le dérèglement climatique, les Foos étaient devenus fous d’écologie. Les quatre Yankees avaient donc lancé leur « Foo’s Emission Solution » avec le projet de planter autant d’arbres que leur aventure discographique a généré de CO2, histoire d’équilibrer le bilan carbone du disque. Ce qui explique pourquoi le drapeau vert écolo flottait alors sur cette rencontre. Pour mémoire, la Californie, l’État d’origine des Foos était alors une fois de plus la proie des flammes de terribles incendies causés par la sécheresse extrême. Taylor Hawkins répondait alors à mes questions, nous faisant partager son quotidien chez lui à Topanga Canyon à Los Angeles. Flashback….

Taylor Hawkins« Quel effet cela fait-il de débarquer d’une ville où il fait si chaud que les incendies menacent Hollywood ?

On a dépassé le stade d’une ville où il fait chaud. Là c’est… putain de chaud. Je ne sais pas si je pourrais encore y vivre dans dix ans. Heureusement, du côté du smog ça va mieux. L’air est plus clean qu’avant.

Terminator (qui était alors Gouverneur de la Californie : NDR)  aura au moins assuré sur ce plan là !

De ce côté là, c’est sûr qu’il a un certain respect de l’environnement. Bush lui ne fait aucun pas dans la bonne direction pour préserver la nature, on en est conscients. Alors, aux USA, puisque l’État fédéral est impuissant, les États doivent prendre l’initiative. Et sur ce terrain Schwarzenegger a plutôt bien assuré, mais il faut se souvenir qu’il est le Gouverneur de droite d’un État massivement à gauche ; il n’a pas le choix, il doit donc être modéré.

Vous avez un projet écologique pour compenser les émissions de gaz carboniques causés par l’enregistrement et la fabrication du nouvel  album the FES soit the  Foos Emission Solution ?

C’est un truc qui nous tient vraiment à cœur. Quelque chose de nouveau pour nous, mais qui s’inspire de notre expérience des tournées précédents avec les Foo Fighters. Comme la plupart des autres groupes concernés par l’environnement, c’est la première fois qu’on met tout à plat pour vraiment faire avancer les choses. On a donc fait faire des études pour mesurer la pollution qu’on développe avec le bus, la sono et tout ça.  De même qu’on étudie le packaging de l’album pour qu’il ait le moins d’impact possible sur la nature. Foo FightersEt pour tenter de contrebalancer cette pollution, on doit planter un certain nombre d’arbres. Voilà notre projet, mais pour l’instant on, vient tout juste de finir le CD.

Tout le monde en Californie n’est pas aussi motivé par la défense de l’environnement, ça ne crée pas de tension ?

Justement, en parlant de planter des arbres, un de mes voisins à LA vient tout juste d’abattre des cyprès magnifiques. Il y en a pas mal dans notre quartier. Et le gars qui habite juste à côté de chez moi, les arbres en question étaient sur sa propriété, il en avait au moins neuf. C’étaient des arbres magnifiques, en pleine santé qui avaient plus de cinquante même soixante ans.Il les a abattus prétextant qu’ils posaient un « grave danger en cas d’incendie ». Je vis à Topanga Canyon, tu connais n’est-ce pas ? Tout le quartier est potentiellement dangereux en cas d’incendie. Si quelques arbres commencent à bruler, alors ta maison va cramer aussi inexorablement. J’avais pourtant discuté avec ce type et il avait fini par accepter de ne pas les abattre. Mais il n’a pas tenu parole. Je lui ai alors balancé : « seriez-vous républicain, par hasard ? »

« Non, non mec, je ne suis pas comme ça, je suis pas pour Dick Cheney( qui était alors le vice-Président de Bush : NDR. »

Je lui répond : « à ta place, je ne voudrais pas subir tout le mauvais kharma de couper cette magnifique création de la nature, des arbres qui étaient sur cette planète bien avant toi. Topanga Car non seulement tu nous ruines le paysage, mais surtout tu dégages de très mauvaises vibes. » Si un arbre menace vraiment de tomber sur ta maison, s’il s’agit d’une menace imminente, là c’est une  raison valable, mais sinon c’est un massacre gratuit à la tronçonneuse ! Lui, son seul problème c’est simplement qu’il n’aimait plus les regarder . Et j’étais impuissant puisque c’était sur son terrain. Je lui ai d’ailleurs  balancé : «  C’est ta propriété, mais on forme une communauté aussi, on vit pas sur des terres à des  miles et des miles les uns des autres, on partage ensemble ce quartier et son aspect. Car si on vit à Topanga, c’est qu’on a l’esprit Topanga. Je lui ai dit : pourquoi t’as choisi de vivre ici ? On vient vivre à Topanga généralement parce qu’on veut se sentir plus proche de la nature, mais toi ça n’est vraiment pas le cas, car tu veux vivre en pleine ville, tu veux vivre dans une jungle urbaine de béton après avoir abattu tous les arbres. Dans le quartier maintenant ce type est devenu un paria,  désormais plus personne ne lui cause, c’est l’homme invisible.

On croise toujours des coyotes à Topanga Canyon ?

Et comment… c’est Topanga, il y a des serpents, des coyotes, des rats, des lapins.

Votre nouveau CD sonne comme un mélange du dernier double avec son CD rock nerveux et son CD acoustique cool.

Je crois qu’on a touché juste avec cet album. Je trouvais excellente la face acoustique du précédent mais je trouvais que c’était un poil trop acoustique pour une partie de notre public.Taylor Hawkins

L’album acoustique du précédent, il faut le voir comme une option. Voilà l’album rock, les Foo Fighters tels que vous les connaissez et que vous écoutez pour faire la fête, mais on a aussi cet autre disque plus cool pour vous pour prendre son petit dej au soleil un dimanche matin. De toutes façons c’est toujours ainsi que vous composez, de manière acoustique, n’est-ce pas ?

C’est vrai et même les riffs les plus  lourds sont toujours composés sur une guitare acoustique. Car c’est toujours l’instrument que tu te retrouves avoir sous la main lorsque tu te retrouves seul dans la chambre d’hôtel face à la TV sur mute. Les riffs, en fait viennent après se greffer. Le coté hard rock se révèle en studio, un riff en mène à un autre et ainsi de suite. On se retrouve dans la pièce où on répète et on les essaie en jammant pour voir s’ils sonnent assez lourds et assez forts. Et la chanson se construit ainsi peu à peu. Celles qui sont destinées à être acoustiques ou jouées au piano, sont écrites de manières plus individuelle, plus song writer, plus conçues comme une entité. Ce que fait Dave, la plupart du temps, c’est qu’il compose des morceaux avec des idées musicales, pas nécessairement avec un texte, parfois c’est juste une phrase ou deux et on le finit ensemble. Puis Dave va dans le studio à coté avec ce morceau sur un CD, il s’isole pour l’écouter et on le voit alors griffonner sur une feuille de papier. Il passer son temps à manipuler le lecteur pour avancer ou reculer sur la musique.

Dave durant une interview a comparé ce nouvel album à Steely Dan et à Paul McCartney !

Il a aussi parlé de No Means No, un groupe punk au milieu des 80’s qui sonnait comme si Rush rencontrait les Dead Kennedys. Dans cette vague punk, il y en avait vraiment certains qui assuraient grave comme Black Flag. Car même s’ils n’étaient pas les meilleurs musiciens sur la planète, ils avaient une énergie telle qu’ils pouvaient tout renverser sur leur passage . Comme Bad Brains.

Pourtant cet album sonne un comme America, ce n’est pas insultant pour vous j’espère ?

Tu n’es pas le premier à nous le faire remarquer. Mais ce n’est pas forcément nouveau, j’ai toujours trouvé aux chansons ont un très fort coté America et aussi Tom Petty, Steve Miller Band, Neil Young et le Manassas de Stephen Stills, tu te souviens de Manassas ? Le double, quel bonheur.

Taylor HawkinsPourtant Dave n’a jamais écouté Manassas, mais toi et moi si !

Comme les Eagles. J’ai grandi en Californie, c’est normal. Dave lui a passé son enfance en Virginie et Nate a passé la sienne à Seattle. Moi j’ai passé tant d’heures à l’arrière de la voiture de mes parents au milieu de la stéréo à écouter les radios rock de LA, j’ai ingurgité des milliers et des milliers de chansons. Mais il y a surtout deux influences majeures dans ce groupe, c’est l’énergie du punk rock, l’agression du punk rock et le coté plus mélodique, plus classique du rock comme ceux qu’on a déjà cité avec Queen et Led Zeppelin, deux sources majeures. »

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.