Stevie Wonder décroche son doctorat d’une université de Detroit

Stevie WonderAppelez-le Docteur…  car désormais Stevie Wonder doit être ainsi qualifié après avoir été distingué d’un diplôme honorifique de l’université d’État de Wayne à Detroit, devant un parterre de jeunes gens fraichement diplômés. Coiffé d’un béret de cérémonie et d’une toge verte, dans son discours improvisé Stevie a de nouveau plaidé pour que l’amour triomphe de la haine.

Stevie WonderÀ deux kilomètres au sud de Motown’s Hitsville, U.S.A., là où Stevie Wonder a enregistré tant de radieuses compositions de pure soul-music, la star de 71 ans est montée à la tribune du Wayne State Fieldhouse pour recevoir son doctorat en lettres humaines des mains du conseil d’administration de la WSU. Après avoir obtenu son diplôme et son béret de cérémonie, la star s’est adressée aux autres diplômés du collège des arts libéraux et des sciences de la WSU, réunis pour la cérémonie de remise des diplômes. M. Wonder a souligné que « tout cela méritait d’être partagé avec tous ceux qui m’ont construit », en citant les établissements d’enseignement qu’il a fréquenté dans sa jeunesse, notamment l’école primaire Fitzgerald de Detroit et l’école pour aveugles de Lansing. Le natif du Michigan a improvisé un discours après avoir égaré ses notes électroniques mettant au défi les diplômés de changer le monde avec « le don de l’amour ».

Et « il appartient aussi à la Motown, (où) tant de gens m’ont permis de découvrir et d’apprendre la musique et d’exprimer mes sentiments », a déclaré Wonder. « Mais surtout, il vous appartient à vous, Detroit, parce que vous m’avez permis, en m’embrassant, de m’offrir vraiment l’opportunité de la découverte. » Wonder, aveugle depuis l’enfance et ultra branché nouvelles technologies, a improvisé son discours après avoir été incapable d’afficher ses notes pré-écrites en braille sur sa tablette électronique. « Même si je ne suis distingué que depuis quelques minutes, il n’est pas impossible que je me sente un peu timide à présent », a-t-il plaisanté.

Stevie WonderFlanqué du président de la WSU,  Roy Wilson, Wonder a rappelé son engagement en faveur de la justice sociale. Il a suscité de vifs applaudissements dans la foule lorsqu’il a déclaré que cela incluait « la lutte pour le droit des femmes à choisir ce qu’elles veulent faire de leur vie et de leur corps », un message qui résonne de manière tellement cruciale lorsque l’avortement semble remis en cause par la droite américaine majoritaire désormais à la Cour Suprème. Wonder n’est pas le premier musicien local à recevoir un tel diplôme honorifique de l’université de Détroit. Jack White a ainsi accepté son doctorat honorifique en 2019. Le président de Wayne State, ainsi que le conseil des gouverneurs, ont remis à Stevie Wonder son doctorat en lettres humaines au Fieldhouse de l’université Wayne State à Détroit, un bâtiment flambant neuf de 25 millions de dollars, achevé en octobre, et qui vit ses premières cérémonies de remise de diplômes depuis la pandémie. Wilson a introduit Wonder – s’adressant officiellement au natif de Saginaw sous le nom de Stevland Hardaway Morris – en citant son action en faveur des droits civiques, notamment sa campagne réussie pour un jour férié fédéral en l’honneur de Martin Luther King Jr ( « Hapy Birthday »), et « plus de 50 ans d’art et d’art de la soul ».

En conclusion de son speech samedi,  Stevie  a également demandé des diplômés qu’ils soient des forces positives pour le changement. « En utilisant le don de l’amour, en utilisant le don de l’équité, en utilisant l’opportunité de bouger comme nous devons le faire, en tant que peuple uni de ces États-Unis pour rendre le monde meilleur – je vous mets tous au défi de faire cela », a déclaré Wonder. « J’ai écrit la plupart des chansons de ma vie à ce sujet, pour encourager les gens à le faire. Je vous mets au défi de ne pas vous contenter d’en parler. Soyez-le. Et alors vous serez vraiment le rayon de soleil de ma vie. » 5 « You Are the Sushine Of My Life » Après son discours, il a fait mine de quitter la scène, mais pour mieux remonter rapidement sur le podium, régalant  justement l’assistance de son « You Are the Sunshine of My Life » et de « I Just Called to Say I Love You » interprétés toutes deux a cappella.

 

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.