SLY & THE FAMILY STONE : « Live At the Fillmore East October 4th & 5th 1968 »

Partager

Sly & the Family Stone

Avec la publication de ce fracassant live inédit de Sly & the Family Stone « Live At the Fillmore East October 4th & 5th 1968 » on peut enfin rendre à Sly ce qui appartient à Sly : sa qualité de père fondateur de la musique noire actuelle. Rien que cela.

Sly & the Family Stone Live Mais où étiez-vous donc les 4 et 5 octobre 1968 ? Certainement pas au légendaire Fillmore East de New York, frère jumeau du Fillmore West de San Francisco du promoteur Bill Graham ! Car si vous aviez eu le privilège de vous trouver l’un de ces deux jours dans l’ex-Commodore Theater, sur la Seconde Avenue, au coin de la 6éme rue Est, vous ne seriez sans doute pas le même aujourd’hui. Votre vie aurait été touchée, illuminée, électrifiée, bouleversée…en un mot métamorphosée par le superpouvoir du funk dont Sly et sa famille Stone comptaient parmi les plus éminents des représentants. L’ex-DJ de Frisco avait repéré depuis longtemps les Beatles et les Stones et l’extraordinaire impact qu’avait eu cette British Invasion. Son ambition était simple, il serait à la black music ce que les Rolling Stones ont été au rock. Avec le Parliament-Funkadelic comme challenger, Sly Stone talentueux touche à tout multi-instrumentiste- incontestablement il sera la source d’inspiration de Stevie Wonder, de Prince et de tant d’autres- forme sa Family Stone, l’année du « Summer of Love », lorsque tous les hippies du pays convergent au fameux croisement de Haight et Ashbury. Un premier album, « A Whole New Thing » sort à l’automne, mais c’est le LP suivant « Dance To The Music » qui va pour la première fois les propulser dans les charts.

Dance to the Music

Ce sont justement les compositions de ce 33 tours historique qui sont interprétées dans ce double CD. De la pure bombe atomique avec la puissance d’un « Are You Ready ? » où chaque élément participe à la fusion : une guitare électrique versatile, un claviers baraqué comme un joueur de foot US, des cuivres si chauds qu’ils en deviennent incandescents et, au dessus la voix, de Sly qui domine, forcément. Même puissance avec l’invincible « Dance to the Music » scandé inlassablement, porté par un beat hypnotique. Sly & the Family Stone ne se contentaient pas de compter parmi les plus éminents esprits du funk, ils ont surtout su lui insuffler cet esprit de fête si communicatif, cette imagination au pouvoir, ce sens aigu du délire à grands renforts d’onomatopées, son signe distinctif. Sans oublier cet incroyable pouvoir énergétique délivré par ces compositions vieilles de presque 50 ans ! Certes, Mr Stone devait être souvent stoned au travail, mais cette ivresse lui faisait incontestablement prendre de la hauteur. Ce double CD reprend quatre shows- matinée et soirée- en deux jours donnés par Sly et sa formation à Manhattan, et c’est vertigineux. On se dit alors que ces véritables trésors de la funkitude sont restés bien trop longtemps remisés sur les étagères du label Epic et qu’il faut en profiter sans plus tarder .

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *