RESIDENT ALIEN

Resident AlienCe n’est pas la première fois qu’une série télé mêle humour et extra-terrestres. On se souvient de ALF ou de LOST IN SPACE, mais avec RESIDENT ALIEN rarement un envahisseur de la galaxie n’aura semblé aussi fun et excentrique. Naufragé sur la planète qu’il était censé détruire, notre ET se glisse dans la peau d’un médecin et finit par s’attacher aux habitants de notre planète… non sans enchainer un nombre considérable de gaffes et de maladresses plus cocasses les unes que les autres.

Resident AlienUne route déserte dans un paysage de sapins enneigés. « C’est pourtant le printemps lorsqu’éclosent les premières fleurs. Mais pas ici, non », assène tristement une voix masculine. L’hiver dernier il est tombé près de 4 m de neige. Il fait encore moins 1 et les 4 sodas qui avaient gelé dans le coffre de ma voiture ont explosé. Bienvenu à Patience dans le Colorado ». Le type est manifestement en train de pêcher sur une barque, au milieu d’un lac. Puis il poursuit : « Je suis au milieu de nulle part, à côté d’un petit village à plus de trois heures de la métropole la plus proche. Nulle personne sensée ne viendrait ici, à moins d’avoir quelque chose à cacher, bien sûr. ». Le type se retourne … et sous son chapeau décoré d’appâts, il a une tête d’ET. Mais deux flics interrompent sa partie de pêche.  Et notre ET se transforme direct en humain.

« Je cherche le docteur Vanderspeigle », annonce un grand flic black. « Je suis le Sheriff Mike Thompson ( Corey Reynolds), mais ici tout le monde me surnomme Big Black ».

« Ah oui… à cause de votre gros 4X4 noir » réplique l’Alien.

« Ah vous êtes un rigolo, vous », se marre le shérif. Et elle, c’est mon adjoint. »

« Que puis-je pour vous ? », demande le vrai faux Doc. Un meurtre a été commis la nuit dernière dans le village et comme il est médecin, ils voudraient qu’il jette un coup d’œil au corps.

« Vous n’avez pas un docteur chez vous qui pourrait le faire ? »

Le problème c’est que la victime est justement le docteur qui exerce en ville.Resident Alien

Quatre mois auparavant… on voit un vaisseau spatial voler dans la tempête. Voix off : « Il n’était même pas question pour moi de mettre un pied sur cette planète ». Mais le vaisseau fait un atterrissage forcé en pleine nuit. « Je me suis retrouvé coincé sur une planète étrangère. Alors pour pouvoir accomplir ma mission, je devais survivre ». On découvre une maison isolée sous la neige. Dedans un homme s’est assoupi sur son canapé, un bouquin sur la poitrine. Soudain, les portes vitrées de la pièce s’ouvrent et il se réveille face à un extraterrestre. Baston. ET gagne et balance l’humain dans le lac gelé. End of the story ? Pas tout à fait. L’alien prend l’apparence de celui qu’il a tué, Harry Vanderspeigle ( Alan Tudyk qui joue à la fois l’Alien et de Doc). Et il apprend l’Anglais en visionnant de vieilles VHS de la série LAW & ORDER. Puis il part à la recherche de l’épave de son vaisseau pour récupérer la précieuse cargaison qu’il transportait.

« Je n’étais jamais allé en ville auparavant, jugeant cela trop risqué. » Puis il ajoute : «  S’il y avait une échelle de l’intelligence, les humains seraient au niveau des lézards ».

Resident AlienLe Sherif le conduit au maire. Qui le mène au cadavre de Sam, leur médecin local. À son avis… l’homme se serait suicidé avec son propre scalpel. Il va devoir pratiquer une autopsie comme dans sa série favorite. Mais dans la rue, un petit gamin le découvre sous son véritable visage… d’ET. Et lui l’a compris. « Un humain sur 1 milliard a le pouvoir de voir au-delà de la reconstruction moléculaire. Et dans un bled de moins de mille habitants, je tombe sur un morveux capable de me voir tel que je suis », dit-il.  Puis il pratique son autopsie avec la jolie Asta Twelvetrees ( Sara Tomko) l’assistante du Doc… qui n’est pas insensible à son charme. Il promet de la rejoindre au bar. Il va donc prendre sa première cuite avec elle. Puis il découvre Nicki Minaj et s’éclate sur son « Starships », découvrant du même coup le plaisir de danser… bourré. Mais quid du gamin qui l’a démasqué ? Bad ET décide alors de le liquider… mais la fenêtre à guillotine du garçon refuse de s’ouvrir. No prob l’Alien se lézardise et se glisse dans un interstice. Mais le kid se réveille. L’autre essaye de l’étrangler, mais le gamin hurle et les parents débarquent. ET se planque sous le lit avant de renoncer. Le lendemain, avec la gueule de bois, il tente toujours de retrouver son vaisseau sous la neige. Sans vous spoiler, vous aurez compris qu’au fil de ses expériences notre alien va peu à peu se prendre d’affection pour ces humains qu’il considérait écervelés comme des lézards et peut être bien découvrir l’amour avec la brune Asta… qui ne tarde guère à percer son secret.  On est un peu sur le même registre d’humour SF qu’avec l’excellente EUREKA. Et notre ET se révèle à l’usage fort attachant. Les dix épisodes de cette première saison de RESIDENT ALIEN ont été tournés à Vancouver, en Colombie Britannique et vu leur succès immédiat, le diffuseur Syfy a d’ores et déjà commandé une seconde saison, dès les excellents scores de la diff en mars dernier.

Diffusée sur SYFY depuis mars 2021

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.