Prince avait plus de VINGT FOIS la dose maximale de Fentanyl dans le sang

Partager

 

 Prince

Cela fera deux ans le 21 avril prochain que Prince Rogers Nelson a succombé à une overdose d’opiacés sous sa forme Fentanyl et on apprend seulement aujourd’hui que les résultats des analyses toxicologiques indiquent que le chanteur avait plus de VINGT FOIS la dose maximale de Fentanyl dans l’organisme…une dose mortelle qui l’a finalement tué.

 

PrinceL’Associated Press est parvenue à consulter le rapport de toxicologique de Prince qui indique que ce dernier avait un taux «excessivement élevé» de Fentanyl au moment de sa mort ce qui a sans doute causé une overdose. Le Dr. Lewis Nelson, président de la médecine d’urgence à la Rutgers New Jersey Medical School, a qualifié les niveaux d’antidouleurs dans le système de Prince de « bombe à retardement ». « La quantité d’opiacés présente dans son sang est extrêmement élevée », a déclaré le Dr Nelson, « même pour un patient souffrant de douleurs chroniques ». L’analyse toxicologique confidentielle révèle une concentration de Fentanyl dans le sang de Prince de 67,8 microgrammes par litre, or certaines personnes peuvent décéder au-delà de trois microgrammes par litre. Le rapport indique également que le niveau de Fentanyl présent dans le foie de Prince était de 450 microgrammes par kilogramme, et note que les concentrations hépatiques supérieures à 69 micro-grammes par kilogramme « se révèlent d’une toxicité fatale ». On apprend également que Prince absorbait ce Fentanyl non seulement par voie orale, mais également par l’intermédiaire de patches similaires aux patches de morphine prescrits aux malades en phase terminale.  Je me souviens de ce dernier show de lui auquel j’ai assisté au Grand Palais à Paris, il s’aidait d’une canne et bougeait très largement moins sur la scène qu’à l’accoutumée. Et pour cause. Notre Kid de Minneapolis devait véritablement souffrir le martyre, notamment de sa hanche, pour s’auto-médicamenter un tel médoc de la puissance d’une bombe d’Hiroshima. So fucking sad….

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *