PETER FRAMPTON BAND « All Blues »

Peter FramptonAuréolé par ses aventures avec Humble Pie, il avait sorti en 76 son hallucinant « Frampton Comes Alive », juste le plus colossal LP solo live de tous les temps. Mais, à 69 ans, Peter Frampton atteint d’une maladie auto-immune doit renoncer à la scène. Au cours de sa tournée d’adieu, son ultime concert hexagonal aura lieu le 9 juin prochain. Son album « All Blues », publié voici quelques mois, comme son nom l’indique, est voué au culte du blues avec 10 reprises où le fulgurant guitariste prouve qu’il n’a rien perdu de sa légendaire dextérité pour saluer les héros du blues qui l’ont inspiré.

Frampton All BluesC’est par une composition de Willie Dixon, enregistrée par Muddy Waters en 54 que démarre cet « All Blues ». Vous l’aurez compris, dans cette collection de dix reprises par le guitariste anglais virtuose, le bleu est de rigueur et les guitares n’ont pas fini de rugir comme de grands fauves. Et avec le vibrant « I Just Want To Make Love To You”, on peut dire que la tension est à son comble. L’interprétation lente et climatique déploie sa fulgurante énergie. La suivante, plus obscure, « She Caught the Katy » composée par Taj Mahal se révèle quasi-hypnotique, un blues gras et généreux qui vous vrille le cerveau. Passage obligé par la case « succès intemporels » avec cette troublante version instrumentale de « Georgia On My Mind », un classique de la belle époque popularisé par Ray Charles que Frampton revisite avec autant de passion que de mélancolie. Superbe. Retour à la case Chess du Chicago blues, avec le « You Can’t Judge A Book By Its Cover » de Bo Diddley…mais à nouveau composé par le génial Willie Dixon, dans une version débordante d’énergie, comme un cours d’eau impétueux et jamais dompté, sans doute l’un des moments de bravoure de ce projet. Reprise de Freddie King, sur « Me And My Guitar » jamais la voix de Frampton n’aura paru aussi puissante et sombre. Quant à sa guitare, sa vélocité défie littéralement l’attraction terrestre ! Avec la chanson-titre, il rend un hommage aussi exercé qu’appuyé au maitre Miles Davis. Dans ce « Bolero » virtuel qu’est « All Blues », notre guitariste marche dans les pas de l’immense trompettiste, substituant ses doigts sur les cordes au souffle de Miles sur son cuivre et c’est bluffant.

Peter Frampton BandRetour à la case Chess, popularisé par BB King, le classique de chez classique « The Thrill Is Gone » est ici revisité en mode incandescent avec flamme illuminé par  la présence de Sonny Landreth, tandis que le « Going Down Slow » de Howly Wolf subjugue par la moiteur et la fièvre de son blues du delta. « I’m A King Bee » avait été repris par les Stones, à leur début, et en écoutant l’interprétation qu’en donne Frampton on comprend aisément pourquoi : climatique et sensuel, intense lourd de tous ses sous-entendus, c’est troublant comme un fruit défendu. Enfin, cette belle aventure en bleu majeur s’achève sur un dernier titre de Freddie King :« Same Old Blues », lent et troublant, aux confins de la soul, porté par sa mélancolie exacerbée. Comme le dit la bio, « Coproduit par Peter Frampton et Chuck Ainlay, « All Blues » a été enregistré au Studio Phoenix du guitariste, à Nashville, avec ses comparses de tournée emblématiques, à savoir Adam Lester (guitare/chant), Rob Arthur(clavier/guitare/chant) et Dan Wojciechowski (batterie). On y trouve des collaborations avec Kim Wilson, Larry Carlton, Sonny Landreth et Steve Morse. Pour moi, cet « All Blues » est tout simplement la déclaration d’amour de Peter Frampton à cette musique qui lui a tout donné, une manière pour lui de rentre à César ce qui lui appartient, en remontant ainsi à la source de tous les bluesmen légendaires dont il s’est si largement abreuvé au fil de sa carrière…lui comme tant et tant d’autres. (Voir sur Gonzomusic  https://gonzomusic.fr/marshall-chess-le-dernier-nabab-du-blues-part-one.html )

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.