OBAMA MAMA FOR PRESIDENT

Partager

michelle-obama-missy-elliott-corden-carpool-karaoke-1

À l’heure où Melania Trump se retrouve prise, la main dans le bocal à confitures, pour avoir piqué de larges extraits du discours de Michelle Obama devant la Convention Démocrate de 2008, FLOTUS (First Lady Of The United States) à quelques mois de la fin du second mandat de son époux, vit ses derniers moments à la Maison-Blanche. Et pour le célébrer, elle partage le désormais fameux « Carpool karaoke » de l’animateur James Corden , qui fait chanter à tue-tête ses invités dans un monospace, durant son « Late Late Show » diffusé sur CBS. Alors une seule question nous vient à l’esprit : et si la cool Michelle Obama nous faisait un come-back à la Maison-Blanche, en mode Hillary Clinton, cette fois en tant que Présidente des USA pour les présidentielles de 2024 ?

 

Michelle Obama For presidentNous sommes le 20 janvier 2025 et, en haut des marches du Capitole, aux côtés d’un Barack particulièrement ému, entourée de ses deux filles Sasha et de Maila, face aux représentants, politiciens, célébrités et à la foule du public, Michelle Obama s’apprête à poser sa main droite sur une Bible tenue par le Chief Justice de la Cour Suprême pour devenir à 61 ans la 46éme Président des Etats-Unis et la seconde femme, après Hillary Rodham Clinton, à occuper cette charge si convoitée. Politique-fiction ? Oui, bien entendu, mais pas tant que cela. Selon la légende, lorsque Bill et Hillary Clinton sont arrivés pour la première fois à la Maison-Blanche, le 20 janvier 1993, ils se seraient fait cette promesse : « C’est huit ans pour toi et ce sera huit ans pour toi ! » Deux Présidents des USA pour le prix d’un seul, à la veille du probable come-back de la famille Clinton au Bureau Ovale, on est légitimement en droit de se poser la question : et si Barack et Michelle s’étaient fait le même serment ? Tout d’abord, Michelle serait largement aussi légitime à gouverner que son petit mari. Diplômée de Princeton, comme de la prestigieuse faculté de droit de Harvard, elle comptait également parmi les associés de Sidley Austin, le même grand cabinet d’avocats de Chicago où elle a rencontré un certain…Barack Obama. Depuis, elle n’a cessé de gagner en expérience d’abord à travers les campagnes d’Obama, puis au service de toutes les causes qu’elle a choisi de défendre en tant que First Lady. C’est dire si Michelle saurait très largement « habiter » la fonction présidentielle, en devenant la première femme noire à diriger l’Union. Depuis que Jacqueline Bouvier Kennedy a fait ses premiers pas sur la pelouse du 1600 Pennsylvania Avenue, au matin du 20 janvier 1961, jamais une Première Dame n’avait su aussi puissamment incarner la grâce et l’intelligence. Mais autres temps, autres mœurs malgré son incroyable popularité, jamais Jackie Kennedy n’aurait osé même songer à entrer dans la course pour la fonction suprême. 50 ans plus tard, alors que dans une semaine Hillary Clinton sera officiellement intronisée en tant que championne du parti Démocrate pour cette élection de 2016, nul ne s’en étonne. Et c’est tant mieux.

« Je connais toutes les chansons de Stevie »michelle-obama-carpool-karaoike-9Gv

En attendant, Michelle Obama ne cesse de continuer à nous bluffer. Voici deux jours, elle était l’invitée du « Poolcar Karaoke » ( littéralement, le karaoké de la voiture partagée) du Late Late Show with James Corden diffusé sur CBS. Le principe du carpool est toujours le même : le jovial Corben est au volant, son passager, une célébrité. Et, entre de délicieux moments d’interview, le présentateur et son invité se mettent à chanter en chœur sur des playbacks. Et c’est bien souvent une tuerie drôlissime. On a ainsi pu voir défiler ces derniers mois, dans son monospace chantant, Stevie Wonder, Adele, Selena Gomez ou encore les Red Hot Chili Peppers. On découvre ainsi Corben au volant, devant les grilles de la Maison-Blanche, se présentant pour une « visite organisée » des lieux. En deux temps trois mouvements – c’est de la télévision, n’est-ce pas- Michelle Obama s’installe sur le siège passager et boucle sa ceinture pour jouer la parfaite guide : « Voici la Maison-Blanche. Puis le fameux Rose Garden et le légendaire Bureau Ovale. » « Mon mari est là…quelque part », précise-t-elle. « Il est là…en ce moment ? » interroge James Corben. Et la Première Dame de répliquer, cinglante, prouvant si l’on pouvait en douter qu’elle porte vraiment la culotte au sein du couple : « Il a vraiment intérêt, car c’est ce qu’il m’a dit ! ». Premier playback sur les premières mesures du « Signed, Sealed, Delivered…I’m Yours » de Stevie Wonder. Et Michelle se met à chanter en duo avec Corben démontrant son sens inné de la soul. «  Tu savais que Stevie Wonder était mon artiste favori au Monde ? » demande naïvement Michelle, avant de préciser : « Je connais toutes les chansons de Stevie à la surface de la planète. ». Il faut préciser que pour des raisons de sécurité et contrairement à son habitude où le monospace du « Poolcar » se confronte aux embouteillages comme aux autres véhicules, cette fois le karaoké se vocalise en circuit fermé, tournant inlassablement sur l’allée intérieure de la Maison-Blanche. Et à ce propos, la First Lady nous raconte que, la dernière fois qu’elle a chanté à tue-tête, c’était sur cette même allée, voici six mois, lorsque sa fille Maila apprenait à conduire. « C’était aussi la première fois depuis sept ans que j’étais assise à l’avant d’une voiture. ». On apprend également que le nom de code donné par le Secret Service – chargé de la protection du Président, de sa famille et d’autres personnalités comme les ex-Présidents ou les candidats Republicain ou Démocrate à l’élection présidentielle- à FLOTUS est « Renaissance », tandis que celui de son époux POTUS est « Renegade ».

« This Is For My Girls »Michelle and Barack Obama

Musicalement, après une parfaite version du mégatube néo-féministe de Beyoncé « Single Ladies », interprété à la perfection, Michelle Obama tient à mettre l’accent sur sa dernière initiative : un pari pour aider 62 millions de jeunes filles de par le monde à pouvoir s’élever par l’éducation. À cette occasion, Michelle épaulée par Missy Elliott, Kelly Clarkson et Kelly Rowland a enregistré une chanson « This Is For My Girls » vendue sur iTunes et dont les profits financeront son geste ambitieux en faveur de l’émancipation féminine. Et c’est justement en plein milieu de ce titre que soudain apparaît, oh magie de la télé, sur le siège arrière et sa casquette des Yankees vissée sur la tête…Missy Elliott qui se met également à chanter. C’est tout simplement surréaliste et cela atteint même un certain paroxysme lorsque Corben, Obama et notre super hip hop lady reprennent de manière totalement enfiévrée son hit « Get Ur Freak ». Une folie si fun ! J’ai bien du mal à imaginer Julie Gayet ou Carla Bruni, dont c’est pourtant le job, d’en faire autant. Michelle Obama est décidément trop forte et je doute que dans un avenir aussi proche que lointain rien ne puisse lui résister lorsque résonnera le slogan « Obama mama for President ». Décidément, God bless America !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *