Nicolas Roeg a rejoint l’homme qui venait d’ailleurs

Partager

 

Nicolas Roeg 

Nicolas Roeg, le génial réalisateur British de « The Man Who Fell to Earth » ( « L’homme qui venait d’ailleurs” ) et de « Performance » s’est envolé hier à jamais, il avait 90 ans. On se console en se disant qu’il a rejoint David Bowie.

 

 

Duncan Bowie, Nicolas Roeg et David bowie

Duncan Bowie, Nicolas Roeg et David bowie

Dur de mettre en scène deux des films les plus emblématiques de la rock culture et de rester indemne. C’est pourtant le tour de force accompli par le Britannique Nicolas Roeg. Sorti en 1970, porté par le triangle amoureux vénéneux interprété par Mick Jagger, James Fox et Annita Pallenberg, son troublant « Performance » aura su marquer la légende, faute d’avoir cartonné dans les salles obscures. Mais c’est surtout en 76, avec « The Man Who Fell to Earth », porté par un éblouissant David Bowie réincarné en Thomas Jerome Newton, un sidérant alien mélancolique, que le public prend toute la mesure du talent de Nicolas Roeg. Son confrère Duncan Bowie, le fils de David lui a rendu hommage sur son compte Twitter par ces quelques mots émouvants : « Encore un grand conteur, l’inimitable Nicolas Roeg nous a quittés aujourd’hui. Quelle œuvre incroyable il nous a laissée ! Tout mon amour à sa famille. Merci d’avoir fait tant de choix intrépides et d’avoir donné à cet étrange petit garçon en pyjama (sur la photo)  un amour constant du cinéma. ». Nicolas Roeg s’est éteint hier là où il est né, à Londres, il était agé de 90 ans.

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.