Mort du photographe qui a shooté « The Freewheelin’ Bob Dylan »

Partager

 

don-hunstein 

Le New York Times vient d’annoncer sa mort, à 88 ans, terrassé par ce fucking Alzheimer, Don Hunstein s’est éteint chez lui à New York. Le photographe salarié du label Columbia des 50’s aux 80’s avait assuré les pochettes de Bob Dylan, Miles Davis, Duke Ellington et de tant d’autres.

 

bob-dylan-by-hunstein

Alternatif au Freewheelin’ Bob Dylan

C’était un après-midi glacé de février 1963 lorsque le photographe Don Hunstein a demandé à Bob Dylan et à sa petite amie Suzanne Rotolo d’arpenter une Jones street couverte de neige dans le Greenwich Village juste à côté du petit studio qu’ils occupaient alors. Bob portait un petit blouson de daim et Suzanne s’était emmitouflée dans un manteau de laine et bras dessus bras dessous ils ont percuté la légende du rock sur la pochette du mythique LP « The Freewheelin’ Bob Dylan ». Hunstein avait déjà assuré la précédente  pour son album éponyme. Cette fois il avait déjà réalisé quelques clichés dans le studio du couple, mais sans être satisfait du résultat. Alors, il les a tout simplement fait descendre dans la rue. C’était la fin de la journée et la lumière baissait dangereusement, il ne fallait pas tarder. Le photographe n’a fait que quelques photos en noir et blanc et juste un seul rouleau de pellicule. Don Hunstein aura assuré la plupart des photos de presse et certaines pochettes de Columbia de la fin des années 50 à 1986 lorsque le label ferme définitivement son service de photo interne.

Inspiré par le français Henri Cartier-Bresson

Miles Davis recording Porgy and Bess

Durant toutes ces années il aura capturé tant et tant de stars telles partageant, pour les photographier en studio ou dans la vie, des moments privilégiés en compagnie de Duke Ellington, Billie Holiday, Tony Bennett, Barbra Streisand, Glen Gould, Leonard Bernstein, Miles Davis, Aretha Franklin, Janis Joplin et bien entendu le Zim’. De même, Hunstein était présent le jour où toute la troupe de « West Side Story » s’est entassée dans le studio maison Columbia sur la 30éme rue. Né à Saint Louis en 1928, diplômé de la Washington University de Saint Louis, il ne découvre vraiment la photo que lorsqu’il est stationné en Angleterre durant la guerre en tant que pilote de l’US Air Force et qu’il acquière un Leica. Il disait être inspiré par le français Henri Cartier-Bresson. Après avoir étudié la photo, il regagne les USA et parvient à se faire engager en tant qu’assistant d’Eugene Cook, le photographe en titre de chez Columbia. Il deviendra finalement le directeur de la photo de Columbia records. Don Hunstein avait un regard à nul autre pareil, il appartient pour toujours à l’histoire du rock.Aretha Franklin

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *