Mort de Prodigy de Mobb Deep à seulement 42 ans

Partager

 

 

Mobb Deep

   Le rapper Prodigy, soit la moitié de Mobb Deep s’est éteint hier à Las Vegas à seulement 42 ans, victime d’une maladie génétique rare qu’il combattait depuis des années déjà, la drépanocytose. Cette dernière en modifiant la structure des globules rouges occasionne des crises extrêmement douloureuses et des complications dont Prodigy a pu succomber, même si la chaleur intense de la cité du jeu a pu jouer un rôle négatif dans la fin prématurée du rapper d’Hempstead, New York.

 

MobbDeep_Prodigy_Le MC a été retrouvée hier inconscient dans sa chambre d’hôtel de Las Vegas. B Le responsable presse de Mobb Deep a publié le communiqué suivant : « C’est avec la plus grande tristesse et  un immense désespoir que nous devons vous faire part du décès soudain de notre ami cher Albert Johnson, que des millions de fans connaissent mieux sous le patronyme de Prodigy du légendaire duo rap Mobb Deep. Voici quelques jours, Prodigy avait dû être hospitalisé à Las Vegas après un concert suite à des complications causées par une violente crise de drépanocytose. Comme la plupart des fans le savent, Prodigy se bat depuis sa naissance contre cette affection. Nous n’avons pas pu encore déterminer avec précision les causes exactes de sa mort. Nous voudrions tous vous remercier  par avance de respecter la vie privée de la famille durant ces moments difficiles. ». Si avec son alter ego Havoc, Prodigy a formé Mobb Deep au milieu des 90’s, sa carrière dans la rap a démarré grâce à la BO du fameux film rap « Boyz In the Hood » où il fait déjà un featuring sur « Too Young » des Hi-Five. Too young…c’était le cas puisque le jeune Albert avait à peine 16 ans.

Bon sang ne saurait mentir

MobbDeep_Prodigy_

Mais bon sang ne saurait mentir : son grand-père était déjà musicien aux cotés de Quincy Jones au légendaire Cotton Club de Harlem, sa mère appartenait au fameux groupe doo wop the Crystals ( « Da Doo Ron Ron ») tandis que son père chantait avec the Chanters. Havoc et lui se rencontrent au Manhattan Art School of Art and Desing avant d’être repérés par le magazine rap the Source. Mobb Deep publie « Juvenile » leur premier album en 93 qui sera suivi par sept autres. Dans son autobiographie publiée en 2011 Prodigy expliquait déjà que « la drépanocytose est une anémie cellulaire qui se transmet par ton père et ta mère, c’est en fait une anomalie sanguine rare qui modifie les cellules, au lieu d’avoir une forme ronde elle adopte une forme de faucille. Elles se mettent alors à se conjuguer les unes avec les autres occasionnant un phénomène de coagulation causant une douleur intense. C’est comme un effet domino, qui se repend à travers tout le corps et la douleur ne fait que s’intensifier et ne cesse de s’aggraver tant que tu ne t’en occupes pas. Car dès que tu ressens la douleur tu dois foncer à l’hôpital pour te faire soigner. » Mobb Deep se produisait en concert à Las Vegas, dans le cadre du the Art of Rap Tour qui réunissait également Onyx, Ghostface Killah et Ice-T. Le duo new-yorkais nous laisse désormais ses albums en héritage, RIP prodigieux Prodigy.

 

 

 

 

 

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *