Mick Jagger, Keith Richards et Jimmy Page en désaccord sur le lieu d’enregistrement de « Scarlet »

rolling-stones-scarlet-goats-head-soupDepuis que les Rolling Stones ont publié des remixes de leur single inédit « Scarlet », avec The Killers et The War on Drugs, Mick Jagger et Jimmy Page, qui figure sur le morceau de 1974, ne semblent pas s’accorder sur le lieu d’enregistrement de l’original. Jagger assure qu’il a été capturé aux Olympic Studios de Londres, lorsque le guitariste de Led Zeppelin affirme que c’était dans la cave de Ron Wood.

Jagger and PageCela devrait faire plaisir à Darmanin ( humour 🤪) , car si l’on pouvait encore en douter voici la démonstration irréfutable des ravages des drogues sur la mémoire ! On en a encore la preuve avec cette histoire de « Scarlet ». D’un côté Jagger est certain que le morceau inédit de la nouvelle réédition de « Goats Head Soup » a été enregistré aux Olympic Studios de Londres, de l’autre Jimmy Page qui figure sur le titre est certain qu’ils l’ont fait dans la cave de Ron Wood, or ce dernier n’avait pas encore rejoint les Rolling Stones à ce moment-là. Lors d’une récente interview avec les Stones, Jagger a d’ailleurs apporté cette précision à propos de la session :

« J’ai parlé à [Jimmy Page] l’autre jour. J’ai dit : « Je suis sûr que nous avons fait ça à Olympic ». Il a dit : « Non, non, je m’en souviens très bien. Nous l’avons fait dans la cave de Ronnie Wood ». Et j’ai dit : « C’est bizarre, pourquoi Ronnie n’est pas dessus, alors ? Ronnie n’est pas un guitariste ou un bassiste timide ou quoi que ce soit. Il m’a dit : « Non, on l’a fait dans la cave de Ronnie Wood. Il s’en souvenait très bien. Donc c’est moi, Keith et Jimmy… »

De son côté, Keith Richards a donné sa propre version de la façon dont la chanson est née. « Mon souvenir est que nous sommes entrés à la fin d’une session de Led Zeppelin », a-t-il dit. « Ils allaient partir, et nous étions déjà complets. Je crois que Jimmy a décidé de rester. Nous n’étions pas vraiment en train de le découper comme un morceau ; c’était en fait pour une démo, une démonstration, vous savez, juste pour le feeling, mais c’est bien sorti, avec un line-up comme ça, vous savez, on ferait mieux de l’utiliser ».

Pour faire simple, nul ne semble avoir le même souvenir de la fameuse session, c’est bien là toute la magie des années 70.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.