MICHELLE SHOCKED “Captain Swing”

Michelle ShockedVoici 30 ans dans BEST, GBD succombait au folk-swing impeccable du tonique troisième LP « Captain Swing » de l’Américaine Michelle Shocked, parfaite icône gay et libre-penseur aussi cool qu’insurgée contre l’establishment yankee qui avait poussé cette Texane rebelle vers son exil British. Flashback…

Michelle ShockedJ’avoue, j’avais craqué sur le folk apocryphe te punk de Michelle Shocked, avec son album précédent « Short Sharped Shocked » porté par l’émotionnel « Achorage » son hit imparable. Du coup, je m’étais replongé sur son tout premier LP indé ce « Texas Campfire Tapes » où la pochette reproduisait la photo de son arrestation musclée par la Garde Nationale dans une manif qui se tenait à durant la Convention Démocrate de San Francisco en 1984 pour protester contre l’effet aussi dévastateur que corrupteur des flots de pognon déversés par le Big Business dans le système politique américain. Et cet album était déjà une petite bombe émotionnelle qui lui a d’ailleurs suggéré son pseudo de Michelle Shocked…. Shell Shocked en référence aux blessés de la Grande Guerre en état de choc. Plus tard, à Londres puis aux Transmusicales de Rennes et enfin à Austin, j’avais souvent tendu mon micro à cette brune électrique militante à l’humour espiègle. Du coup forcément j’avais tenu à chroniquer ce “Captain Swing” au mélange chaleureux de blues et de folk dans le numéro 257 de BEST sous sa couverture Texas… coïncidemment signé par GBD 🤣 (Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/texas-au-texas-la-genese-du-groupe-de-glasgow.html  ) Hélas trois fois hélas, devenue born again christian voici quelques années, la passionaria gay s’est transformée en bigote… homophobe. Grandeur et décadence d’une icône et immense déception.😭 

 

 Publié dans le numéro 257 de BESTMichelle Shocked

Fille de l’État à l’étoile solitaire, Michelle a grandi dans le périmètre Houston/Dallas/Austin, creuset brillant de ces musiques qui s’inscrivent dans la légende de l’Ouest. Mais si Michelle a choisi de s’expatrier sur une péniche amarrée sur la Tamise, c’est qu’elle refuse de se laisser aveugler par le grand rêve benêt texan overdosé aux junk- bonds et aux pétrodollars. Fidèle au pseudo qu’elle s’est forgée un jour de manif, Michelle « État de Choc » n’a pas froid aux yeux et ses textes corrosifs attaquent avec une rare ferveur les consciences néo-réacs d’un monde livré en pâture aux vautours de toutes sortes, boursicoteurs ou promoteurs. Rien de surprenant donc dans un État où la durée moyenne de vie d’un building est de dix ans que Shocked choquée consacre une trilogie de chansons sur le thème du Dieu béton et des sans-abris naufragés rejetés sur la gréve du miracle économique « God Is A Real Estate Developer », « The Cement Lament» et «Street Corner Ambassador », malgré leur beat optimiste, drainent un sarcasme raz-de-marée qui emporte la conviction. Passionaria cocktail Molotov, Michelle ironise sur les femmes qui font l’amour en regardant les araignées au plafond histoire d’assouvir leur mec mucho macho. Cadeau Bonux signé Shocked, une chanson mystère baptisée « Russian Roulette », dont le titre ne figure ni sur le label central ni sur la pochette, achève en folk-blues rugissant les aventures de ce sympathique « Captain Swing ». Sur le pont de son navire utopique Captain Shocked n’a pas fini de nous entrainer à travers ses tempêtes émotionnelles et seuls les coyotes aux foies jaunes rendront leurs tripes accrochés au bastingage.

Publié dans le numéro 257 de BEST daté de décembre 1989Texas

 

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.