Michael Jackson a dit : c’est pas moi c’est mon gant !

Michael Jackson GloveC’est vrai qu’à Gonzomusic on a un faible pour les news hallucinantes. Et celle-ci ne devrait pas vous décevoir. Johnny Depp produit une comédie musicale sur la vie de Michael Jackson qui sera racontée du point de vue du célèbre gant à paillettes du chanteur décédé responsable de tous les vices dont on accuse notre Jacko. Vous avez bien lu.

Mieux que: « Je peux pas, j’ai piscine », voici  « C’est pas moi, c’est mon gant ! « , le dramaturge Julian Nitzberg a écrit « For the Love of a Glove », une fable musicale non autorisée sur la vie de Michael Jackson, « racontée par son fameux gant », décrite comme « un regard nouveau et révisionniste sur les forces étranges qui ont façonné Jackson et les scandales qui l’ont accablé ». L’auteur de la pièce explique qu’une grande chaîne de télévision lui avait commandité un film sur Jackson, mais qu’elle s’était déballonnée après avoir lu le script de Nitzberg car la chaîne n’était pas du tout, mais pas du tout, d’accord sur la manière d’aborder toutes les allégations d’abus contre le chanteur. Nitzberg avait tout simplement proposé sa vision alternative de l’histoire :  » Toutes ces turpitudes qu’aurait commises Michael Jackson auraient en fait été causées par son gant, qui est en réalité un extraterrestre venu de l’espace et qui se nourrit de sang de petit garçon vierge. » Ils ont ri et ont dit : « Pouvez-vous nous proposer la version normale ? ». Ils croyaient qu’il plaisantait. Mais en fait, non. Le metteur en scène a donc refusé l’offre de la chaîne de télévision et a décidé de conserver son idée en la transcrivant en pièce de théâtre. C’est ainsi que Nitzberg est parvenu à convaincre la société de production de Johnny Depp, Infinitum Nihil, de l’épauler dans cette aventure farfelue.

C’est le tout premier projet sur le King of Pop de la fin de l’année entré en production.  Mais il y en aura d’autres. Plus tôt cette semaine, il a été rapporté que le producteur de « Bohemian Rhapsody », Graham King, avait acquis les droits de tourner un biopic sur Jackson, sous l’angle de son passage quasi direct de l’enfance à la mort. En attendant, « For the Love of a Glove »  de Julian Nitzberg démarre le 25 janvier au théâtre Carl Sagan et Ann Druyan de Los Angeles.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.