Les vieux riches rock et les nouveaux riches toc

Partager

 

 

Adele & Ed Sheeran 

Le Sunday Times vient à nouveau de publier son classement des musiciens anglais et irlandais les plus riches du monde et c’est business as usual où chez les seniors le classement reste dominé par nos bons vieux ex-Beatles et Stones, tandis que chez les jeunes nos honnis  résidus de boys bands à la con, dont je refuse d’écrire le nom arrivent en tête. Or, les jeunots d’aujourd’hui seront les vioques de demain…et cela promet !

sir-paul-mccartney-nancy-shevellBon, allez on se ressaisit, le tableau n’est pas aussi noir qu’il y parait. Chez les jeunes pop stars on retrouve l’immense Adele avec une fortune estimée à 175 millions d’euros, suivie par Ed Sheeran à 110 millions. Hélas ensuite tout se dégrade avec cinq ex-One Direction moisis, mais hélas dans un mouchoir de poche avec un capital de 60 millions pour le bellâtre Harry Styles, 53 millions pour le fade Niall Horan, 50 millions pour le pain in the ass Liam Payne, ex-aequo avec le benêt Louis Tomlison, tandis que la cinquième roue du carrosse unidirectionnel, le naze Zayn Malik possède tout de même 42 millions. Le fade Sam Smith est en 9éme position avec 30 briques, suivi de Jessie J 20 briques et par la pouffe Rita Ora 18. Seule satisfaction chez les djeuns, l’arrivée au classement du chanteur de Mumford and Sons, Winston Marshall avec 19 millions d’euros. Heureusement, pour se consoler, dans la vie, il y a les vieux où, à l’exception de deux brebis galeuses, les légendes du rock se partagent le haut du classement. Ainsi Paulo McCartney (et son épouse Nancy Shevell) sont as usual tout en haut de l’affiche avec une fortune conjuguée frisant le milliard d’euros, suivis par les U2 avec 635 millions d’euros, Elton John 360 millions, Mick Jagger 310 millions, Keith Richards 280 millions, Olivia et Dani Harrison 260, Ringo Starr 245 (Yoko n’apparaissant pas dans ce classement doit payer ses impôts aux States…ou aux iles Caïman). Enfin, Sting arrive en queue de ce Top 10 des richards du rock, avec un capital qui frise les 230 millions. Seules deux ringards viennent casser la belle unité rock légendaire Beatles/ Stones de ce classement, l’infâme Andrew Lloyd-Weber arrive en numéro 2 avec 800 millions tandis que le saumâtre Michael Flatley se fait des couilles en or à 220 millions d’euros. Bref, vous l’aurez compris, si l’argent ne fait pas le bonheur en tout cas, il y contribue généreusement pour certains héros comme pour hélas tant d’autres nazes.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *