Le rapper le plus con du monde a tué sa maman

Young QCOn hallucine. Voici huit ans Young QC, un rapper de série B originaire de Chicago a payé un tueur à gages pour qu’il tue sa mère juste pour vider ses comptes épargne et customiser sa Mustang. Identifié par la Police, il vient d’être condamné à 99 ans de détention. Âgé de 30 ans aujourd’hui, il devrait être libre pour fêter ses… 129 ans…le rapper le plus con du monde, on vous dit !

Young QCQaw’mane Wilson, âgé désormais de 30 ans, se produisait sur la scène rap de Chicago sous son pseudo de Young QC lorsqu’il a commandité un tueur à gages pour assassiner sa propre mère Yolanda Holmes en 2012. Il a été condamné vendredi à Chicago aux côtés du tueur à gages Eugene Spencer, qui a reçu une peine de 100 ans de prison. Les deux pieds nickelés se sont fait pincer après que Qaw’mane ait vidé les comptes de sa mère pour entre autres, balancer des billets à une foule pour les besoins de son vidéo-clip et customiser sa Ford Mustang.

« Le mot « matricide » signifie le meurtre de sa propre mère », a déclaré le juge Stanley Sacks du comté de Cook devant la cour. « Tout ce qu’il voulait, sa mère le lui a donné. Une voiture. Un travail. On peut dire qu’il était gâté. Elle a donné la vie à Qaw’mane, et c’était son choix de la lui enlever. »

Dans une vidéo diffusée sur sa propre chaîne YouTube, on voit Qaw’mane Wilson et ses amis retirer de l’argent et le distribuer à une foule de gens. Après sa mort, Wilson a utilisé les dollars de sa mère pour personnaliser la Mustang qu’elle lui avait achetée et des preuves ont été présentées au jury montrant qu’il avait retiré de grosses sommes d’argent et qu’il avait ensuite jeté de l’argent dans des foules lors d’un de ses shows. Wilson, qui avait 23 ans au moment du meurtre, a permis à Spencer d’entrer dans son appartement à Chicago, où selon ses ordres il l’a assassiné durant son sommeil. Lorsque le tribunal lui a demandé s’il avait quelque chose à déclarer avant que le verdict ne soit rendu, Wilson a répondu « Je veux juste dire que personne n’aimait ma mère plus que moi. Elle était tout ce que j’avais. C’est tout ». On y croit.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.