La naturalisation de Neil Young repoussée à cause de la weed

Neil-Young-get-stoned-On croit juste rêver, la cérémonie de naturalisation de Neil Young qui devait avoir lieu demain a été repoussée à une date ultérieure, car notre Loner « serait dénué de moralité  (Good Moral Character) » depuis la réforme mise en place par l’Attorney General de Trump, le débonnaire Jeff Sessions, depuis avril dernier. Il faut rappeler que si de nombreux États ont libéralisé l’usage et la consommation de marijuana, elle reste prohibée, au niveau fédéral, d’où ce « délit de yeux rouges » reproché à notre rock star.

neil-young-Neil Young aurait dû logiquement prêter serment demain pour concrétiser sa décision d’endosser une double nationalité US et Canadienne ( Voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/neil-young-naturalise-americain-a-74-balais.html ). Mais le 45éme POTUS et ses sbires en ont décidé autrement. Car, malgré le fait qu’il ait passé la majeure partie de sa vie en Amérique, Neil Young ne reste toujours qu’un citoyen canadien. Pourtant Young a passé la majeure partie de sa vie aux États-Unis, à payer des impôts aux États-Unis et à vivre avec sa famille aux États-Unis. A l’approche de la prochaine élection présidentielle, il a décidé de réclamer sa citoyenneté américaine, afin de pouvoir peser de son bulletin de vote sur la prochaine élection présidentielle de novembre 2020. Young avait bouclé son dossier de naturalisation et avait même réussi son examen de citoyenneté, puisqu’il devait prêter serment mardi prochain. Mais le chanteur a heurté un écueil lorsqu’il a été informé d’un retard dans le processus à cause de sa consommation de marijuana qui prouverait dixit « un manque de GMC, soit de « Good Moral Character » », une notion devenue effective dans les formalités de citoyenneté américaine depuis la dernière réforme de Attorney General Jeff Sessions. Pour démontrer qu’il a un bon caractère moral, Young doit passer un autre test montrant qu’il est « un bon gars malgré l’herbe ». « J’espère sincèrement avoir fait -preuve d’une bonne moralité et que je pourrai voter selon ma conscience pour Donald J. Trump et  pour ses collègues candidats (qui n’ont pas encore été désignés), a déclaré le chanteur. « Je vous tiendrai informé. » Tout est expliqué en détail sur son site perso Archives Neil Young.

Neil Young« Je souhaite obtenir ma double citoyenneté pour pouvoir voter. Lorsque j’ai récemment demandé à être naturalisé américain, j’ai réussi l’examen. C’était une conversation au cours de laquelle on m’a posé beaucoup de questions. Je leur ai répondu honnêtement et j’ai passé le test. Récemment, cependant, on m’a informé que je devais subir un autre test, en raison de ma consommation de marijuana et à cause de la façon dont certaines personnes qui fument de la marijuana peuvent présenter un problème. Le « problème » en question est défini dans un amendement daté du 19 avril 2019 sous la rubrique Séances du procureur général. L’USCIS a publié une alerte qui explique que : « Un demandeur impliqué dans certaines activités liées à la marijuana peut manquer de GMC (Good Moral Character) s’il est reconnu coupable d’avoir enfreint la loi fédérale, même si une telle activité n’est pas illégale en vertu des lois étatiques ou étrangères applicables ». C’est juste dingue, en 2019, qu’un musicien aussi légendaire et ancré dans la culture pop américaine que Neil Young ait autant de mal à obtenir sa citoyenneté américaine. D’autant plus que ce qui lui est reproché est absolument légal dans de très nombreux États. On connaissait le délit de sale gueule, les Républicains de Trump ont réussi à inventer celui des « yeux rouges »…WTF !

 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Espérons qu’il comprendra que l’herbe n’est pas toujours plus verte chez le voisin et qu’il reviendra vivre dans son pays où la consommation et la vente de cannabis sont légalisés d’un océan à l’autre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.