La chanteuse de Brass Against très pisse and love

Bras Against Brass Against n’est certes pas le groupe le plus célèbre du monde. Formation US elle reprend principalement, avec une imposante section de cuivres, comme son nom l’indique, des standards de Metal  tonitruants. Mais c’est surtout grâce à sa chanteuse Sophia Urista… Sophia Urina 🤣 que le groupe s’est fait connaitre le week-end dernier durant un festival en Floride après que la vocaliste ait fait monter un fan sur scène,  durant un cover de « Wake Up » de Rage Against the Machine, lui a demandé de s’allonger avant qu’elle ne baisse son pantalon de cuir blanc puis de s’accroupir … lui urinant très généreusement sur la tronche.

Bras Against En Floride, la police enquête désormais sur la chanteuse de Brass Against, Sophia Urista, qui a uriné sur un fan certes consentant pour recevoir une telle « golden shower » tandis qu’elle chantait sur scène. L’incident s’est produit alors que le groupe se produisait au festival Welcome To Rockville, en Floride, le week-end dernier. Les images d’Urista urinant sur le visage d’un fan alors qu’elle reprenait la chanson « Wake Up » de Rage Against The Machine sont devenues virales. Le groupe a ensuite publié un message d’excuse sur le net déplorant ces événements et  affirmant qu’Urista s’était « emporté » et que « ce n’est pas quelque chose que vous verrez à nouveau lors de nos concerts ». Néanmoins la police de Daytona Beach a décidé d’ouvrir une enquête sur l’incident, car il pourrait avoir enfreint les lois sur l’attentat à la pudeur. Selon le Daytona Beach News-Journal, la police locale a reçu un message via Facebook au sujet de l’événement le vendredi 13 novembre. Selon son porte-parole, Messod Bendayan, la personne a reçu l’ordre de porter plainte, ce qu’elle a fait. Il a ajouté que la prochaine étape serait l’examen de l’affaire par la division des enquêtes criminelles du comté.

Bras Against En effet, selon la loi 800.03 de Floride, il est illégal pour quelqu’un « d’exposer ses organes sexuels en public ou dans les locaux privés d’un autre, ou si près qu’ils peuvent être vus de ces locaux privés, d’une manière vulgaire ou indécente ». Si elle est reconnue coupable, Mme Urista risque une amende de 1 000 dollars ou une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à un an.

« Nous sommes conscients de la situation. Nous ne tolérons pas le comportement inapproprié qui a été affiché et nous avons abordé la question directement avec le groupe, ainsi qu’avec d’autres artistes, afin de nous assurer qu’une telle situation ne se reproduise pas », a déclaré l’organisateur du festival, Danny Wimmer. On sait également que Sophia Urista avait pris soin de nettoyer la scène après leur … heu… performance.

Ugly Kid JoePour mémoire de rock-critic, la seule histoire de pisse portée à ma connaissance c’était à l’aube des années 90 avec Ugly Kid Joe. Les californiens étaient à Paris pour la promo de leur premier album « America’s Least Wanted ». À un moment donné le chanteur Whitfield Crane s’est retrouvé dans l’ascenseur de son hôtel avec l’une de ses attachées de presse du label français Phonogram qui distribuait alors Mercury, une certaine Zahia qui avait la langue bien pendue, ce qui serait un début d’explication car pour une raison inconnue des medias, le chanteur a ouvert sa braguette avant d’uriner généreusement sur l’infortunée Zahia. Certes je n’ai pas assisté en direct à la scène, mais l’histoire a vite fait le tour du tout Paris rock de l’époque … au rayon pisse and love… sans doute !

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Yazid Manou dit :

    Cette pauvre et adorable Zahia…Les aléas de notre (pourtant) beau métier d’attaché(e) de presse !

  2. COCO dit :

    Oh c’est petit !
    Nina Hagen avec son micro c’était grandiose !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.