Kim Kardashian vire son balourd Teuton pour un ex-commando de Tsahal

Partager

 aaron cohen

C’est désormais officiel, l’allemand aux gros biceps Pascal Duvier, qui veillait sur Kim Kardashian comme un berger allemand, a fait les frais du fric-frac dont a été victime sa maitresse…heu sa patronne. C’est désormais l’ex-commando américano-israélien Aaron Cohen qui est en charge de la protection rapprochée de madame West.

 

Kim kardashianAprès s’être fait saucissonner puis délester de près de 10 millions d’euros en joailleries diverses au cours de son dernier séjour dans notre capitale, Kim Kardashian avait en effet tout intérêt à revoir les mesures de sécurité qui l’entouraient. Sans doute, madame West va-t-elle également se calmer côté réseaux sociaux, en cessant de poster sans cesse des appels aux crimes sous la forme de photos de diamants gigantesques à faire pâlir la Reine d’Angleterre, laquelle pourtant en matière de cailloux n’est pas la plus mal lotie. Mais le plus urgent était de resserrer la sécurité autour de sa personne. Celui qu’elle qualifiait de « mon Dieu » il n’y a pas si longtemps, l’allemand au polo noir et aux gros bras Pascal Duvier, aurait été limogé.

L’unité d’élite Douvdedanaaron cohen

Son remplaçant est déjà sous les projos pour avoir assuré la protection rapprochée de Katy Perry ou de l’ex-Gouverneur de Californie-star Arnold Schwarzeneggers. Né au Canada, mais de nationalités américaines et israéliennes, Aaron Cohen émigre en Israel  à l’âge de 17 ans dans un kibboutz. Un an plus tard, il s’engage dans l’armée pour rejoindre les fameux commandos de l’unité d’élite Douvdedan. À son retour aux USA, il devient le garde du corps de nombreuses personnalités. Et désormais sa « cible » sera Kim Kardashian. « Elle aurait pu y rester, elle a eu de la chance d’être encore vivante » a déclaré Aaron Cohen au sujet de sa nouvelle et fameuse boss, prenant manifestement son nouveau job très au sérieux.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *