IRON FIST

Partager

 

 

IRON FIST, comme son nom l’indique, c’est un poing d’acier, mais pas forcément dans un gant de velours ! Danny Rand est un héros de la franchise Marvel, expert en arts martiaux, qui maitrise parfaitement le super-pouvoir du « iron fist » (littéralement le « poing d’acier), force à la fois physique et psychique, qui revient enfin réclamer son héritage : le puissant empire industriel de ses parents décédés dans le crash de leur jet privé et détourné par l’ex-associé de son père, Harold Meachum. Vengeur non masqué et combats vertigineux rythment cette série diffusée sur Netflix.

 

IRON FISTC’est un clodo blond, un hippie barbu et hirsute aux pieds nus qui arpente les  rues de Manhattan. On le voit pénétrer dans le Rand building, mais il se fait éjecter une première fois par la sécurité, malgré le fait qu’il s’annonce en tant que Danny Rand (Finn Jones), le fils du fondateur Randolph Rand « parti depuis longtemps ». Mais notre garçon est particulièrement entêté. Il récidive et, cette fois, il bastonne à tout va, comme le super héros qu’il est en fait et expédie au tapis tous les agents de sécurité qu’il croise sur son passage. Finalement, il parvient à monter au dernier étage, celui de la direction, mais au lieu de l’associé de son père dans son bureau…il trouve ses deux enfants, Ward et Joy Meachum…qui lui annoncent que leur père est décédé d’un cancer voici déjà 15 ans. Bien entendu, Danny aussi est censé être mort depuis longtemps avec ses parents dans le crash d’un avion. Alors, forcément, ils ont du mal à reconnaitre Danny.  En fait on va dire qu’ils ne font guère d’efforts, car si Danny était vraiment en vie, il détiendrait ipso facto 51% des parts de Rand Entreprises. Il se fait finalement dégager, mis en joue par la sécurité et jeté dehors.

Pas grave, le gars est agile comme un singe

IRON FIST

Alors Danny se rend au 19 Gramercy Park, superbe petit hôtel particulier. Il sonne. Et comme nul ne répond…il prend la clef cachée au-dessus de la porte. Mais elle n’ouvre pas la serrure. Pas grave, le gars est agile comme un singe, il enjambe la barrière, saute au-dessus du jardinet et atterrit direct au balcon du premier étage…où il parvient sans peine à ouvrir une vieille fenêtre à guillotine. Et là, en observant les photos encadrées, il découvre que les deux autres se sont également approprié sa maison. Soudain, il se retrouve face à un molosse prêt à le mastiquer, mais notre Danny toujours plein de ressources subjugue le . clebs de sa seule force mentale devenant plus doux qu’un agneau. Plus tard, il parvient même à défaire les tueurs féroces lancés à ses trousses par ses anciens copains d’enfance. Ward Meachum a vraiment décidé d’avoir sa peau. Mais, heureusement, Danny est épaulé dans sa quête de justice par une experte en karaté, la ravissante Colleen Wing (Jessica Henwick), une aide qui n’est pas superflue sachant Harold,  le papa des rejetons deux Meachum, lui n’on plus, n’est peut être pas si enterré qu’il y parait. Filmé à New York par ABC et Marvel pour la chaine Netflix, les 13 épisodes de cette première saison d’IRON FIST diffusés à la mi mars se situent dans la droite lignée des DAREDEVIL( voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/daredevil.html), JESSICA JONES (voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/jessica-jones.html ) ou LUKE CAGE. Cependant au vu des audiences remportées par la série, on peut douter qu’IRON FIST nous revienne pour une seconde saison. Wait and see ….

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *