INVADERS « Carnival of Sounds »

Partager

Carnival of Sounds

 

C’est sans doute un des disques les plus zarbes qu’il m’ait été donné d’écouter cette année, mais ce « Carnival of Sounds », BO imaginaire d’un film d’épouvante culte de 1962 intitulé « Carnival of Souls », invente le cinéma pour les oreilles. Invaders le duo improbable qui a conçu cette œuvre étrange est une émanation du désormais fameux DPU, plus communément appelé le Daniel Paboeuf Unity ( voir sur Gonzomusic https://gonzomusic.fr/daniel-paboeuf-unity-ce-quil-en-reste.html ) et ce carnaval de sons n’a pas fini de vous téléporter dans ses climats crépusculaires aux confins des BO de Carpenter, de Vangelis ou de Moroder.

 

 

Le pitch : Mary, une jeune Américaine du Kansas, forcément blonde, victime d’un tragique accident de voiture qui voit disparaitre ses deux copines, décide de s’exiler dans une petite ville de l’Utah où elle est engagée comme organiste par le curé local. Mais l’irréel et les forces étranges semblent poursuivre la jeune femme. Vous l’aurez compris ce « Carnival of Sounds » instrumental de 40 minutes tire toute son inspiration d’un des 50 films les plus terrifiants de l’histoire du cinéma. Au générique de ce skeud terrifiant, on trouve le batteur Nicolas Courret, qui avait accompagné Eiffel, Rodolphe Burger ou encore Yann Tiersen, avant d’intégrer DPU, et le Rennais David Euverte, claviers, qui a longtemps hanté le légendaire Ubu avant d’accompagner Dominique A. et quelques autres et d’intégrer lui aussi la formation de Daniel Paboeuf.

« Good Luck Mary ! Stop by and see us the next time you’re in ;

Thank you…but I’ll never coming back

( bonne chance, Mary ! passe nous voir la prochaine fois que tu es dans le coin.

Merci bien, mais je ne reviendrai plus jamais)

Carnivalofsoulsposters

Ce dialogue tiré du film de Herk Harvey, offre à peu près les seules voix du projet, tandis que ce « Carnival of Sounds » déroule ses séquences crépusculaires comme une BO de John Carpenter. Solos terrifiants sur vagues de synthés se succèdent. Electrochocs soniques pour âmes en perdition, cette BO imaginaire se révèle particulièrement imagée. On songe également à la Bande Originale de « Bladerunner » signée Vangelis O Papathanassiou, comme à celle de « Midnight Express » composée par Giorgio Moroder. Enfin, il y a aussi quelque part un coté aussi kitch que terrifiant des musiques qui accompagnent les films de Dario Argento. Vous l’aurez compris, cette nouvelle histoire de Mary ne saurait vous laisser indifférent, jusqu’à son paroxysme final. Et si j’étais réale de film d’épouvante, je n’attendrai pas une seconde à passer commande aux Invaders, pour mon prochain série « B ».

 

 

 

 

https://itunes.apple.com/fr/album/carnival-of-sounds/id1191650335

https://www.facebook.com/search/top/?q=invaders

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *