Héros du « Twin Town » rock, the Replacements se reforment pour une tournée …enfin !

Partager

the_replacements

C’est officiellement proclamé par le chanteur/ lead guitar Paul Westerberg, The Replacements, son groupe né en 79, désintégré en 91, reformé en 2012 tel le Phénix renait de ses cendres pour nous assourdir de son rock salvateur.

 

Au tournant des 80’s, the Replacements étaient à Minneapolis, Minnesota ce que les Stones étaient à Darford, Kent. Power groupe implacable signé sur le puissant label indé Twin Tone Records- en référence directe aux « villes jumelles » que sont Minneapolis et Saint-Paul, séparées uniquement par le fleuve Mississippi- la formation de Paul Westerberg s’inspire également du punk des Ramones comme de celui des groupes Anglais émergeants tels The Clash ou the Jam. Avec un titre-provoc, comme un clin d’oeil au « Trash » des New York Dolls, the Replacements publient « Sorry Ma, Forgot to Take out the Trash », leur premier LP en 1981. Il ne faut pas non plus oublier Hüsker Dü, le groupe de Bob Mould, l’autre sensation punk de Minneapolis. Car si Twin Tone a préféré signer les Replacements, Warner enrôlera Hüsker Dü sur son roadster. Dés le second LP en 83, les Replacements vont s’éloigner du punk fondateur pour glisser ver un rock plus mélodique, en deux mots : plus Stones. Au milieu des années 80, le groupe de Minneapolis quitte Twin-Tone pour signer sur le Sire de Seymour Stein, le label des Ramones et des Talking Heads. Jusqu’à la fin de cette décennie, les Replacements incarnent cet irrésistible rock Made in USA. Hélas après l’excellentissime « All Shook Down » en 90, le groupe se désintégre. Westerberg poursuit une brillante carrière solo, mais rien ne remplacera vraiment les Replacements.( ha ha)  C’est pourquoi cette tournée de reformation paraît particulièrement excitante. Je me souviens entre autre d’un concert magique au Rex Club en 87, le groupe avaient littéralement électrisé la salle. Aujourd’hui, les Replacements annoncent une nouvelle tournée sur 2015, au titre aussi drôle qu’à l’accoutumée le « Back by Unpopular Demand Tour » ( que l’on peut traduire par « la tournée de la demande impopulaire ») qui démarre le 9 Avril à Seattle. On espère naturellement qu’une aile Européenne sera rajoutée à cette tournée. En décembre dernier, la formation de Westerberg avait déjà publié une nouvelle composition, une impro un peu jazz de 24 minutes intitulée : « Poke Me in my Cage » et le groupe a confié l’excellente nouvelle au magazine Rolling Stone : un nouvel album serait en préparation et une des compos serait cyniquement baptisée « Are You In It For the Money » (Es-tu là pour le pognon ?). Cet album serait leur premier disque depuis…25 ans !The Relacements

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *