Gary Glitter à nouveau épinglé pour détournement d’une mineure de 13 ans

Partager

Gary Glitter

En 2006, Gary Glitter avait déjà été expulsé de deux pays d’Asie (Vietnam et Cambodge) pour avoir eu des rapports sexuels tarifés avec de très jeunes filles. Cette fois, c’est dans son propre pays au Royaume-Uni que l’ex-chanteur en costumes dorés se voit rattraper par de nouveaux détournements de mineures à la fin des 70’s sur des gamines de 12 et 13 ans.

Glitter today

Glitter today

 

C’est au tournant des 70’s que dans la foulée des Slade et autres Sweet, le « glam rock », ses cols « pelle à tarte », ses plateforme boots et ses jeans « pattes d’éléphant » secoue l’Angleterre et bientôt le Monde. Bowie, Roxy Music, Alice Cooper et Lou Reed en seront bientôt les barons, mais en 1971 Gary Glitter, un chanteur au look Elvis revisité triomphe de manière colossale avec son mega-hit « Rock and Roll Part 1 and 2 ». Une poignée d’autres hits tels que « Hello, Hello I’m Back Again » et les prémonitoires «  I Love You Love Me Love » et surtout « Do You Want To Touch Me » suivront jusqu’en 76 où Glitter commence sa très longue descente aux enfers. Alcool et drogues ne sont sans doute pas étranger à son déclin, mais me chanteur continue à capitaliser sur une solide base de fans. C’est justement sur cette époque ce que la justice Anglaise a mené ses investigations. Glitter, de son vrai nom Paul Francis Gadd était connu pour son gout des jeunes filles, mais jeunes à ce point…12, 13 ans…les faits n’étant pas prescrits, la chanteur se retrouve aujourd’hui face à la justice britannique pour des faits datant d’il y a plus de trente ans. Une femme âgée d’une cinquantaine d’années aujourd’hui a confié aux juges qu’à un concert à Leicester en 77 lorsqu’elle n’avait que 13 ans, s amère qui était fan de Glitter l’a introduit dans les loges du chanteur où ce dernier l’aurait fait boire du champagne avant d’abuser d’elle à son hôtel où sa mère l’aurait récupérée le lendemain matin. Deux autres adolescentes qui avaient respectivement 12 et 13 ans, ont raconté au tribunal des histoires similaires qui se seraient déroulés en 79 pour l’une et en 80 pour l’autre dans les backstages de Glitter. La première jeune fille se serait manifestée seulement en 2013, après la mort de sa mère. En 2006 déjà Glitter avait été condamnés au Vietnam et au Cambodge à des peines de prison pour avoir eu des rapports sexuels avec des petites filles. Il sera expulsé des deux pays et purgera une peine symbolique en Angleterre. Cependant, les « cadavres » finissent par ressortir du placard dans son propre pays et cette fois l’ex-« glam-rock » star pédophile;risque fort de retrouver pour un certain temps la paille humide des cachots de Sa Majesté.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *