FEAR THE WALKING DEAD

Partager

Fear The Walking Dead


Spin-off ou prequel de la série apocalyptique The Walking Dead, Fear The Walking Dead nous projette à Los Angeles lorsque la peste zombie fait ses premières victimes. À travers les yeux d’une famille Américaine moyenne, les Clark, dés le premier et anxiogène épisode on assiste, bien entendu impuissant, à l’inexpugnable montée du chaos des morts-vivants qui va inexorablement précipiter la civilisation dans l’abime.

Fear The Walking DeadAprès cinq sanglantes saisons à lutter contre tous ces dégénérés qui ne pensent qu’à bouffer leur prochain, Rick Grimes et ses compagnons d’infortune reviennent dés le 11 octobre prochain dégommer à nouveau ces damnés zombies pour une 6éme année pleine de succès. Et cela ne semble pas prêt de s’achever, puisque David Alpert, un des producteurs prévoit de nous tenir en haleine jusqu’à une hypothétique saison 12 ! Cette année la séries à succès ne comptera que 16 épisodes en 2 tranches de 8, avec un break en décembre/janvier et un redémarrage de la seconde partie en février. Ok, mais en attendant ? Talonné côté zombies par l’excellente Z Nation, Walking Dead a donc dégainé l’arme atomique télévisuelle du « prequel » : mais que s’est il donc passé avant tout ce qui s’est passé ? Fear The Walking Dead démarre dans un banal Los Angeles où rien ne se passe. Du moins pas encore. Demandez à Nick Clark ( Franck Dillane). Le jeune ado type paumé américain se réveille dans un squatt de cauchemar, une église abandonnée version divine d’une crack house. Et Nick se souvient alors qu’il a est venu ici dans le seul but de se défoncer. C’est son meilleur pote Calvin, qui est aussi le boy-friend de sa petite sœur Alicia (Alycia Debnam-Carey) qui lui a vendu la dope qu’il s’est injecté et qui lui a fait perdre connaissance. Mais quelque chose ne tourne pas rond. Des bruits étranges résonnent dans ce lieu. Normal, il voit Gloria, sa petite copine, fort occupée à béqueter un cadavre ensanglanté. Nick se croyant victime d’hallucinations s’échappe en courant et se fait renverser par une auto.

Mort-vivant

Pendant ce temps, au lycée où travaille sa mère, Madison (Kim Dickens), on apprend qu’un mal mystérieux s’est répandu à travers le pays. Après un séjour et une évasion de l’hôpital où il a été conduit, Nick débarque chez Calvin pour savoir si la drogue qu’il lui a vendue a pu causer ses hallucinations. Mais pour toute réponse, Calvin tente de flinguer son pote. Lorsque Nick se débat, une balle part toute seule. Touché à mort, Calvin s’effondre. Lorsqu’il revient sur les lieux du drame avec sa mère et son beau-père Travis (Cliff Curtis), le cadavre a disparu. Mais il n’est guère loin, Calvin en mode mort-vivant tente alors de les attaquer avant que Nick ne lui roule dessus… à plusieurs reprises avant qu’il se relève encore et encore…cela promet donc pour la suite de jolies valses de mandibules ! Diffusée depuis le 23 aout sur AMC, la chaine historique de Walking Dead, ce prologue semble avoir été plutôt bien accueilli par la critique. Si la mini-série ne comptera que six épisodes, ses créateurs Robert Kirkman et Dave Erickson ont déjà imaginé une seconde saison, cette fois riche de 16 épisodes qui démarrera dés la fin de l’été 2016. Bref largement de quoi être…mordu !

Diffusée sur AMC depuis le 23 aout.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *