Enfin une sérié télé destroy sur le showbiz avec « Vinyl »

Partager

 

Vinyl

À la croisée du chemin de l’avènement de la disco-music et à l’aube de la révolution punk, à New York un patron de label du disque tente de relancer son label. Toute ressemblance avec… comme on dit !Sex, drugs and rock and roll débarquent enfin à la télé avec Vinyl, la série sur le showbiz qu’on attendait depuis toujours et qui est produite par un spécialiste du genre, Mick Jagger.

 

VinylBobby Cannavale (révélé par la saison 3 de Boardwalk Empire dans le rôle de Gyp Rosseti) est Richie Finestra, le big boss de l’imaginaire label American Century qui tente désespérément de relancer sa maison de disques. Nous sommes à New York en 1970, au centre des deux plaques tectoniques musicales : le punk et la disco qui n’allaient pas manquer de créer les deux séismes soniques que nous avons bien connus. Bref, enfin une série télé qui embrasse les plus belles années du rockbiz. Conçue par le co-créateur de Boardwalk Empire, Terence Winter, réalisé par Martin Scorsese, produit par Sa Majesté Satanique sir Mick Jagger himself, un connaisseur si l’on peut dire, Vinyl promet d’être explosif. Nous suivrons ainsi, avec une certaine délectation, et toujours sur la ligne blanche, comme disait Bashung, les aventures de Richie, nabab sur le déclin du showbiz et cocaïnomane acharné, prêt à toutes les combines pour sauver à tout prix son label American Century. James & Mick Jagger  Vous en avez connu des comme ça, moi aussi cela tombe bien.  En prime,  James, un des fils Jagger fait un cameo dans le rôle du jeune chanteur du groupe de punk-rock Nasty Bits crée pour l’occasion. Au vu du teaser  rythmé par le monumental « Personality Crisis » des New York Dolls, cela promet d’être tout particulièrement rock and roll ! Patience, « Vinyl » sera très diffusée début 2016 sur HBO aux USA.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *