DUSTY HILL ET ZZ TOP THE BEST INTERVIEW

Dusty-HillC’était dans BEST, c’était au siècle dernier et c’était ma première interview de ZZ Top pour le numéro 185 du fameux mag rock de la rue d’Antin daté de décembre 1983. Dusty, Billy et Frank de passage à Paris pour la sortie du colossal « Eliminator » étaient en concert au Palais des Sports et répliquaient avec forte dose d’humour à mes questions provoc. Émotion après la tragique disparition de Dusty Hill en juillet dernier…

ZZ Top by Jean-Yves Legras

ZZ Top by Jean-Yves Legras

Lorsque j’ai appris la mort de Dusty Hill à seulement 72 ans ce triste 28 juillet dernier ( Voir sur Gonzomusic  https://gonzomusic.fr/mort-de-dusty-hill-bassiste-de-zz-top-a-72-ans.html  ), loin de Paris, je n’avais pas accès à mes archives de BEST. Mais je me souvenais d’avoir rencontré les trois Top à Paris après la publication de leur immense « Eliminator ».  Bien entendu, à l’époque, je ne pouvais mesurer le colossal succès planétaire à venir de cet LP exceptionnel. Je vous avais alors promis de retrouver cette archive et de publier cet entretien vintage dès mon retour à Paris en hommage à Dusty Hill bien trop tôt disparu.  Promesse tenue ! Et si l’on ignore toujours la cause de son décès, à travers ses mots,  le légendaire bassiste texan reste toujours vivant dans nos têtes et dans nos cœurs. RIP mister Z…

Publié dans le numéro 185 de BEST sous le titre :

 

ROCK & FORDZZ Top

 

Cet après- midi, j’ai rencontré tes Dupond Dupont jaillis d’entre les pages d’un curieux mixage de Tintin en Amérique et d’Au Pays de l’Or Noir. Les barbes et la jeep rouge, vous vous souvenez ? En discutant avec Dusty Hill et Billy Gibbons, alias Z and Z, je m’attends presque à ce qu’ils crachent des bulles de savon d’émeraude. Quant à Top, il me salue en français dans le texte: « Bonjour, moi je suis François Barbe » et mister Beard enchaine en me proposant de boire un coup de « Cocola ». ZZ Top est en France : nos très officiels ambassadeurs du Texan way of life donnent huit meetings dans l’Hexagone en mobilisant à chaque fois un public enthousiaste bien plus nombreux qu’a un show de Chirac. Indubitablement ZZ Top accroche l’intérêt. « Eliminator » leur dernière pizza vinylique, est littéralement électrisée d’une pèche a la Tabasco sauce. La Ford Coupé modèle 1934 de la pochette dissimule un puissant Bulldozer, du hard-core blues à l’arrière-gout de chique des pionniers, long-horns et tout te folklore. Pourtant détrompez-vous, malgré leur look « OK Corral » Billy, Dusty et Frank sont loin d’être des bouseux glauques. Leur sens de l’humour est acerbe et ils s’en servent, les diables ! Quand on leur parle ciné, ils  répondent : « On adore San Antonioni et San Fellini ! ». Quand on évoque la dope sur la pochette d« El Loco» : « On a eu une totale liberté face à notre compagnie phonographique mais par contre… le  flic sur la photo. ». Quand on évoque leur côté border boys del Rio Grande et leur réputation de flambeurs, nos ZZ Top manient avec finesse l’art de l’anecdote. Pas vrai, Dusty Hill ?ZZ Top

« Un jour, on faisait une photo session près de la frontière. Après ça, on a décidé de se relaxer en buvant un coup de Corona (bière mexicaine) dans une cantina d’un quartier chaud où les putes te susurrent inlassablement « Mas pesos señor ». Bref, on buvait en écoutant un groupe focal de mariachis. Lorsqu’il a fini de jouer, l’un des guitaristes s’est approché de nous «Hé vous êtes ZZ Top, ça ne vous dirait pas de jouer un peu ? Por favor, señores. » On a dit okay et le type a enchainé de suite : « Mais il faut que je vous dise que ça va vous couter un dollar ».

« Okay, on jouera pour un dollar ».  On a récupéré leurs instruments et nous avons fait une chanson, « Une autre señores »,  nous crient-ils ! ».  Alors on en fait une seconde. « One more time señores ! » En fait, nous en avons fait dix chansons et lorsque nous nous sommes arrêtés, ils sont venus nous remercier. Mais le type à qui nous avions déjà donné un dollar avait l’air gêné : « – Thank you señores, mais il y a un léger problème !

– Quoi donc?

-Ben l’argent

-Vous avez eu votre dollar pas vrai ?

-Mais Señor, c’est un dollar par morceau.»

Alors je lui donne neuf dollars de plus, mais il tire toujours la tronche avant de me lâcher : « Señor, C’est un dollar par musicien… et par chanson. ».  Finalement, cette histoire nous aura couté trente sacs ! »

Même sur vidéo, ZZ Top cultive son style entre bagnoles somptueuses et filles pulpeuses.

« Quand on se retrouve tous les trois pour bosses sur Dusty Hillles clips,  les idées jaillissent comme le pétrole au Texas. Puis nous en discutons avec le réalisateur » poursuit Dusty Hill « Nous avons tourné la dernière à  LA avec Tim Newman parce qu’il est extrêmement doué. »

« Non, la vérité c’est parce qu’il nous a offert un week-end à Las Vegas » réplique dare dare mister Beard.

« Pas du tout, nous l’avons choisi parce qu’il est le neveu de Randy Newman et qu’il a tourné le clip « I Love LA » »,  crache Billy Gibbons, « Et puis ce mec est un marrant, c’est important car notre rapport avec les gens se situe souvent au niveau de l’humour. En plus ,Tim sait où chercher les plus belles femmes pour les vidéos, d’ailleurs, si tu veux quelques numéros de téléphone… »

Dur de rester séreux avec ZZ Top ! Essayons de parier d’« Eliminator ».  Où a t-il été enregistré ?

 » À Memphis, Tennessee » rétorque Dusty Hill, « Nous avons déniché un super studio là-bas ( le Ardent Studio: NDR)  où nous avons enregistré les quatre derniers albums. L’endroit est parfait pour une formation comme la nôtre et l’esprit qui y règne est très motivant. Au lieu d’être séparés dans des cabines différentes pour isoler les sons, au contraire nous jouons tous les trois ensemble ; c’est presque un live et on y gagne en énergie. »

Le soir, au Palais des Sports, une Ford Coupé 34  rouge géante braque ses yeux de lumière sur le public. Les Dupont texans ont vraiment la folie en eux, et ils savent  carrément la mettre en scène…

Publié dans le numéro 185 de BEST daté de décembre 1983BEST 185

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.