Deux mots d’amour d’un Eagle of Death Metal

Partager

 

Jesse Hughes

Le site Vice.com crée le buzz en annonçant la première interview des Eagles of Death Metal depuis les attentats de Paris et ce qu’ils racontent nous fend le cœur.

 

Vice logoEn deux phrases extraites d’une « interview à paraître bientôt sur son site » Vice parvient à faire pas mal de bruit révélant par la voix de Jesse Hughes un détail bouleversant des événements survenus au Bataclan expliquant que « des otages cachés dans la loge des musiciens ont tous été assassinés, à l’exception d’un petit garçon dissimulé dans un blouson de cuir. ». Les déclarations du chanteur-guitariste du groupe de Palm Desert en Californie font autant froid dans le dos que cela brise nos cœurs car il a déclaré : « Plusieurs personnes ont tenté de trouver refuge backstage dans nos loges, mais les assassins ont hélas pu y pénétrer. Ils ont tous été tués à l’exception d’un petit gamin qui s’était planqué sous mon blouson de cuir. Tout le monde faisait le mort et tout le monde était vraiment terrifié. La raison majeure pour laquelle il y a eu autant de tués, c’est que la plupart d’entre eux n’ont pas voulu abandonner leurs potes. On a vu tant de gens faire un rempart de leur corps pour protéger ceux qu’ils voulaient sauver. ». C’est juste bouleversant de réaliser que des garçons et des filles, comme mon homonyme en initiales le journaliste Guillaume B. Decherf, ou la petite Lola, n’étaient donc pas des victimes, mais au contraire des héros. On attend avec impatience la suite de l’entretien !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *